Pas de fusion UCL/Saint-Louis, pas de fusion Erasme/Bordet: dernière crise entre le PS et le CDH

Anna Greoli et Jean-Paul Marcourt s’étaient déjà heurtés en décembre.
Anna Greoli et Jean-Paul Marcourt s’étaient déjà heurtés en décembre. - Photo News

Le dossier a été enterré en toute discrétion, au milieu des vacances de Pâques… La fusion dont rêvaient l’UCL et Saint-Louis ne sera plus scellée durant cette législature. La communication officielle, à l’issue du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, vendredi dernier, pointait comme bouc émissaire le conseil d’Etat. Ses remarques, lourdes, sur le projet de décret rédigé par le cabinet Marcourt en vue d’autoriser le mariage, ne pouvaient être rencontrées ni surtout adoptées lors d’une des deux dernières séances plénières du Parlement francophone… « Mais tout cela a été acté dans le calme et la sérénité, sans claquement de porte », nous assure-t-on. Une allusion à la crise de décembre, lorsqu’un premier blocage sur le dossier avait fait vaciller l’exécutif Demotte – dans l’indifférence générale, démission imminente de la suédoise oblige.

En réalité, ce n’est pas place Surlet de Chokier que le ton est monté mais quelques jours avant, lors d’une réunion au sommet entre les deux « partenaires » de majorité. Autour de la table : les deux présidents (signe que l’heure est grave), Elio Di Rupo et Maxime Prévot, flanqués des principaux concernés, Rudy Demotte, Alda Greoli et Jean-Claude Marcourt. Mais aussi de Laurette Onkelinx (présidente de la Fédération bruxelloise du PS) et de Céline Fremault (ministre régionale, CDH).

► Comment le PS et le CDH ont enterré les fusions: notre décodage à lire sur Le Soir+.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les membres du Jury de Cannes, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu © AFP

    Le Palmarès du 72e festival de Cannes donne l’impression de ne vouloir froisser personne!

  2. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  3. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite