Accueil Société

Demandeurs d’asile: «Chaque semaine, il faut trouver 100 places supplémentaires»

L’ouverture de nouveaux centres n’empêche pas le réseau d’accueil de saturer. L’administration ne parvient pour l’heure pas à tenir le rythme face à l’arrivée de nouveaux dossiers d’asile.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

C’est une course effrénée. Le réseau d’accueil est sous-pression depuis l’été et l’augmentation soudaine du nombre de demandeurs d’asile, qui se maintient depuis au-dessus du seuil des 2.000 mensuels, accroît cette pression. Prise de court, longtemps coincée par un secrétaire d’État qui refusait d’écouter les alertes, l’administration tente tant bien que mal d’adapter son offre aux besoins grâce aux 87 millions débloqués par la ministre Maggie De Block.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 18 avril 2019, 15:32

    Renvoyez tous ces transmigrant dans leur pays d'origine.La Belgique n'a pas pour vocation de supporter toutes la misère du monde. Demandez aux pays riches, tel que l’Arabie Saoudite, les Emirats et tout les pays du golfe, eux sont très riches et on les moyens d'accueillir cette population. Nous pas !!

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 18 avril 2019, 18:09

    Oui mais qui votera PS alors dans quelques années ?

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 18 avril 2019, 14:49

    Quel gâchis

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs