Notre-Dame: les enquêteurs ont commencé leurs constatations annonce le parquet

Notre-Dame: les enquêteurs ont commencé leurs constatations annonce le parquet

Des enquêteurs spécialisés ont pu accéder mercredi pour la première fois au sommet de la cathédrale Notre-Dame afin de commencer leurs constatations au surlendemain de l’incendie, a annoncé le parquet de Paris, qui privilégie toujours en l’état la piste accidentelle.

« Des enquêteurs de l’identité judiciaire et du laboratoire central de la préfecture ont pu accéder à certains endroits du site et commencer leurs constatations », a indiqué le ministère public.

« A ce stade, les investigations n’ont pas mis en évidence d’éléments désignant une origine criminelle » et « la piste accidentelle demeure privilégiée », a précisé le parquet qui, toutefois, « n’exclut aucune hypothèse ».

Une trentaine de personnes avaient été entendues mardi par les policiers de la Brigade criminelle et une dizaine de nouvelles auditions ont eu lieu mercredi.

« Les auditions vont se poursuivre », elles concerneront jeudi « de nouveaux témoins et, en vue de compléments, des personnes déjà entendues », a ajouté le parquet.

Parmi les personnes entendues se trouvent des ouvriers des cinq entreprises impliquées dans la restauration de l’édifice et présents sur le chantier lundi, avant que l’incendie ne démarre en début de soirée, et des personnels de sécurité de Notre-Dame intervenus ce soir-là.

>Les cloches des cathédrales de France ont sonné en solidarité avec Notre-Dame de Paris (vidéo)

« Vulnérabilités »

Mardi, le procureur de la République de Paris Rémy Heitz avait déjà déclaré que « rien ne va dans le sens d’un acte volontaire ».

Tous les scénarios restent envisageables à ce stade : court-circuit, « point chaud » provoqué par une soudure au chalumeau, cigarette, etc, selon une source proche de l’enquête.

Pour assurer la titanesque campagne de travaux autour de la flèche, désormais disparue, un échafaudage électrifié avec ascenseurs et éclairage aux néons avait été installé l’an dernier autour du toit et de son immense charpente en bois de chêne, tous deux engloutis par les flammes.

Les constatations des enquêteurs n’avaient pu démarrer immédiatement après l’extinction de l’incendie pour des raisons de sécurité. Des vulnérabilités ont en effet été identifiées, notamment au niveau du pignon du transept nord, dont le risque d’effondrement a entraîné l’évacuation de cinq immeubles voisins.

À partir de leurs constatations, les enquêteurs vont devoir reconstruire à l’envers la chronologie du sinistre, qui a suscité une vive émotion dans le monde entier.

Vers 18H20 lundi, une première alerte informatique se déclenchait grâce à un détecteur de fumée, entraînant l’évacuation de l’édifice où quelques fidèles assistaient à la messe tandis que les derniers visiteurs arpentaient l’édifice. Un membre de la sécurité se rendait alors dans les combles, mais ne constatait rien à l’endroit indiqué par son collègue chargé du contrôle.

Une seconde alerte retentissait à 18H43 et l’employé découvrait alors les flammes après s’être rendu à un nouvel endroit.

L’enquête a été ouverte lundi soir par le parquet de Paris pour « destruction involontaire par incendie ». Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a affirmé mardi que 50 enquêteurs étaient mobilisés.

Notre-Dame de Paris : les promesses de dons se rapprochent des 850 millions d’euros

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite