Accident de bus au Portugal: des Allemands parmi les victimes

Accident de bus au Portugal: des Allemands parmi les victimes

Au moins 28 personnes ont été tuées mercredi dans l’accident d’un bus transportant des touristes allemands sur l’île portugaise de Madère, ont annoncé les autorités locales.

>Portugal: au moins 28 morts dans un accident de bus touristique

Sur la cinquantaine de personnes à bord, 11 hommes et 17 femmes sont décédées, a indiqué à la télévision portugaise le maire de la commune de Santa Cruz où a eu lieu l’accident, Filipe Sousa.

Ce bilan a été confirmé par le service régional de la protection civile.

L’accident est survenu à 18H30 locales (17H30 GMT), toujours selon le maire de Santa Cruz.

« D’horribles nouvelles nous arrivent de Madère », a écrit sur Twitter le porte-parole du gouvernement allemand. « Notre plus grande tristesse pour tous ceux qui ont perdu la vie dans l’accident de bus et nos pensées vont vers ceux qui sont blessés », a-t-il ajouté.

Une majorité de victimes allemandes

Contactée par l’AFP un peu plus tôt, l’ambassade d’Allemagne au Portugal avait confirmé qu’il y avait des Allemands parmi les victimes alors que selon des médias locaux, les passagers du bus seraient en majorité des touristes de ce pays.

« Nous savons juste qu’il y a des victimes allemandes(…). Mais nous ne connaissons pour l’instant ni le nom, ni le nombre des victimes », a déclaré à l’AFP la cellule de permanence de l’ambassade.

Le premier ministre portugais Antonio Costa a indiqué sur Twitter avoir contacté la chancelière allemande Angela Merkel pour lui faire part de sa « tristesse ».

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris le tragique accident survenu à Madère », a écrit sur son compte Twitter le chef du gouvernement socialiste. « Au nom du gouvernement portugais, je présente les plus sincères condoléances à toutes les familles concernées. J’ai eu aussi l’occasion de transmettre toute ma tristesse à la chancelière Angela Merkel en cette heure difficile », a-t-il ajouté.

Aucune information sur la présence de ressortissants belges

Les Affaires étrangères belges ne disposaient dans l’immédiat d’aucune information quant à la présence de ressortissants belges à bord. L’ambassade belge à Lisbonne suit l’évolution de la situation à Madère, a assuré le porte-parole adjoint, Karl Lagatie.

Selon les images diffusées par la télévision portugaise, le bus transportant une cinquantaine de passagers est sorti de la route, effectuant plusieurs tonneaux.

Pour des raisons restant à établir, le chauffeur du bus aurait perdu le contrôle du véhicule, qui est sorti de la route avant de tomber sur une maison bâtie à flanc de colline.

A Lisbonne, le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa a annoncé qu’il se rendrait à Madère dans la nuit.

Des équipes de l’institut médico-légal devaient être dépêchées sur place depuis la capitale afin d’aider les autorités de Madère à réaliser les autopsies des victimes

Souvent appelée la « perle de l’Atlantique », Madère accueille chaque année des milliers de touristes attirés par ses paysages volcaniques et son climat doux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Diego Aquilina.

    Menaces, duperies, cupidité: la face cachée d’Integrale

  2. Mercredi soir, Sabine Laruelle et Patrick Dewael ont été chargés d’une mission royale, un an et 63 jours après la chute du gouvernement Michel, 269 jours après les élections. Et l’on ne voit toujours rien venir... 
© Belga.

    Former un gouvernement. Comment font-ils ailleurs?

  3. «
La Monnaie 
! C’est ici que j’ai découvert mes premiers spectacles quand j’étais ado que mes parents m’emmenaient voir. Son directeur Peter de Caluwe y a fait venir «
Vessel
» sans l’avoir vu. Et il y a dix ans, on y créait «
Babel
» avec Larbi. Enfin, c’est quand même ici que la Belgique a surgi
: une révolution commencée par les arts
! Et c’est aujourd’hui la seule institution fédérale qui connecte encore notre Belgique divisée».

    Les racines élémentaires de Damien Jalet: «Madonna m’a aidé à vivre. J’avais 11 ans, j’étais fou de son énergie»

La chronique
  • Répondre au populisme?

    Ce début du XXIe siècle est marqué en Occident par le retour du populisme. Trump aux Etats-Unis, Bolsonaro au Brésil, Salvini en Italie, Orban en Hongrie, le Vlaams Belang en Belgique…, la liste est longue de ces leaders ou partis qui en appellent à la souveraineté du peuple pour s’affranchir des règles et des institutions, promouvoir un projet qui se dégage des cadres et des valeurs de l’Etat de droit. Ce constat soulève régulièrement une double question : faut-il discuter avec ceux et celles qui défendent un projet dangereux pour la démocratie ? Si oui, quelle stratégie adopter pour contrer un discours qui connaît un succès certain, parce qu’il vise cette part sombre que nous avons chacun en nous ?

    Faut-il répondre au populisme ?

    Faut-il débattre avec les populistes ? En Belgique, cette question se traduit ces derniers temps par « faut-il débattre avec l’extrême droite »...

    Lire la suite

  • Et si on mettait le cap sur Broadway?

    Il y a deux façons de considérer la communication avec les autres : avec le souci de les tirer vers le bas ou avec la volonté de les porter vers le haut.

    La première option est évidemment la plus facile. C’est celle adoptée, sauf bonne surprise de dernière minute, par certains groupes carnavaliers d’Alost soutenus par leurs autorités locales. Ce dimanche, cette petite ville ne sera pas regardée comme un de ces lieux si typiquement belges où l’on fait défiler des chars et des déguisements dans la...

    Lire la suite