Père Gilbert sur les dons promis pour Notre-Dame: «Faut-il que les SDF s’enflamment pour qu’on les aide?»

© VDN
© VDN

Devant l’afflux vertigineux des dons pour reconstruire la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par un violent incendie, Père Gilbert a poussé un coup de gueule ce jeudi dénonçant l’inaction des grandes fortunes et des particuliers face à d’autres problèmes sociétaux « plus importants ». « Faudrait-il que les SDF s’enflamment pour qu’on leur vienne en aide aussi rapidement ? », a-t-il lancé à Sudpresse.

« Je pleure dans mon cœur pour Notre-Dame mais nous avons de plus en plus de mains qui se tendent pour nous réclamer de l’aide », a fustigé Guy Gilbert, qui sera prochainement intronisé chanoine de Notre-Dame de Paris par l’archevêque de Paris, Michel Aupetit.

La maire de Paris se livre dans un long entretien exclusif au « Soir », retrouvez l’entièreté sur Le Soir+.

« Tous les présidents nous ont à chaque fois promis qu’ils feraient tout pour qu’il n’y ait plus de SDF dans nos rues mais rien ne se fait. Alors bravo pour les pierres mais il faudrait peut-être d’abord s’occuper des humains », a-t-il déclaré.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Objectif
: soulager les Bruxellois de la congestion automobile.

    La taxe kilométrique, qui en veut?

  2. «
Die Welt
» a pu rencontrer à Moscou, dans une chambre d’hôtel, Edward Snowden, ancien espion et Américain sans passeport réfugié en Russie. L’homme a rendu publique en 2013 la surveillance de masse et globale des communications mise en place par les agences de renseignement américaines, la CIA et la National Security Agency NSA.

    Edward Snowden: «Je n’aurai plus jamais le contrôle de ce qui m’arrive»

  3. POLITICS ECOLO CHAIRMAN ELECTION

    Ecolo: les leçons du passé, pour éviter le ressac

La chronique
  • Quo vadis, Boris Johnson?

    Bien malin qui pourrait comprendre ou même deviner la moindre ligne directrice dans la manière dont Boris Johnson mène sa « négociation » avec l’Union européenne… Il y a une dizaine de jours, une brève lueur d’espoir avait pu naître chez ceux qui continuaient à espérer que le nouveau Premier ministre britannique s’avérerait plus rationnel qu’il n’y paraissait jusque-là. D’une part, son idée de faire de l’île d’Irlande un territoire régi par les mêmes règles pour le secteur agro-alimentaire avait pu être comprise comme un premier...

    Lire la suite