29 Allemands décèdent à Madère: les images de l’accident de bus filmé par un drone

© AFP
© AFP

L’île portugaise de Madère était en deuil jeudi au lendemain de la mort de 29 touristes allemands, tués dans l’accident de leur car tombé d’une dizaine de mètres dans un virage juste après avoir quitté leur hôtel pour se rendre au restaurant.

Des images de drone prises peu après l’accident survenu mercredi vers 18h30 locales (17h30 GMT) montraient l’autocar de couleur blanche couché sur le côté droit, les vitres brisées et une partie de sa toiture écrasée par les tonneaux qu’a fait le véhicule avant de s’écraser sur une maison bâtie à flanc de colline.

Pour des raisons qui restaient à clarifier, le car est sorti de la route dans un virage serré d’une route secondaire près du village de Caniço, situé entre les villes de Funchal, la capitale régionale, et celle de Santa Cruz, plus à l’est.

Le groupe de touristes, qui avaient acheté leur voyage auprès d’une même agence allemande, venait alors de quitter l’hôtel Quinta Splendida où ils logeaient tout près des lieux du drame, pour aller dîner à Funchal, a indiqué une employée de l’hôtel.

D’après le dernier bilan fourni par les autorités locales mercredi soir après la mort d’une femme qui a succombé à ses blessures à l’hôpital Nélio Mendonça de Funchal, l’accident a tué 11 hommes et 18 femmes de nationalité allemande, pour la plupart âgées de 40 à 50 ans.

Le parquet de Madère a ouvert une enquête sur les circonstances de l’accident alors que le vice-président du gouvernement régional Pedro Calado a jugé « prématuré » d’avancer les causes de l’accident, en indiquant que le bus accidenté avait cinq ans et avait été récemment inspecté.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les choix très différenciés des électeurs au nord et au sud du pays ne vont pas faciliter les choses.

    Elections 2019: trois constats qui vont compliquer le jeu

  2. 190526Elections

    Elections 2019 : tous les résultats à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre (carte interactive)

  3. ELECTIONS EVENING VLAAMS BELANG-GA3DN99OL.1

    Elections 2019: percée du Vlaams Belang, le retour des démons extrémistes

Chroniques
  • Le Pen et Macron peuvent remercier les «gilets jaunes»

    Eh bien voilà, le verdict est tombé. Du grand maelström des « gilets jaunes » n’émerge qu’un seul grand vainqueur, le Rassemblement National flanqué d’un petit vainqueur : le macronisme. Et tout le reste, à l’exception, comme partout, des écologistes, plonge. Jean-Luc Mélenchon, qui se voulait la locomotive de la révolte, est celui qui plonge le plus (il perd 14 points et près des deux tiers de son électorat en deux ans, du presque jamais vu !), alors qu’Emmanuel Macron, miraculeusement, bien que devancé de moins de 1 % ne régresse, en deux ans, que de 1,4 point.

    Le PS réussit l’exploit d’enregistrer un résultat légèrement moindre que celui dont on pensait qu’il était impossible de faire pire.

    Quant à LR (la droite conservatrice), malgré un important soutien médiatique, elle perd 11,5 points par rapport au score de François Fillon qui, déjà, à cause du « poids des affaires » qui l’éclaboussaient, avait été jugé calamiteux. Un désastre ! Elle s’était dotée, cette droite, d’un assez bon chef de file, François-...

    Lire la suite