Nadal domine Dimitrov et file en quarts de finale à Monte-Carlo

@EPA
@EPA

Rafael Nadal, N.2 mondial et deuxième tête de série, a dominé le Bulgare Grigor Dimitrov (ATP 28) 6-4, 6-1, jeudi, au 3e tour (8e de finale) du tournoi de tennis de Monte-Carlo, une épreuve Masters 1000 jouée sur terre battue et dotée de 5.207.405 euros, jeudi en Principauté. La rencontre a duré 1 heure et 35 minutes.

Nadal, 32 ans, vise à Monte-Carlo un 12e sacre, le quatrième de rang, à Monte-Carlo.

Son adversaire pour une place dans le dernier carré sera l’Argentin Guido Pella (ATP 35), qui est venu à bout de l’Italien Marco Cecchinato (ATP 16/N.11) 6-4, 4-6, 6-4.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • «
Vous entendez Paris
? Je suis de retour
», semble dire Rafael Nadal

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Rome: Rafael Nadal enfin sacré et au meilleur moment!

  • Une rareté sur le circuit
: Federer qui renonce.

    Par Eric Clovio

    ATP - WTA

    ATP Rome: Roger Federer, le principe de précaution

  • David Goffin s’estimait désavantagé par les conditions de jeu très difficiles de ce jeudi à Rome, face à un joueur qu’il aurait dû pouvoir faire bouger pour avoir une chance de le battre.

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    David Goffin: «Aujourd’hui, c’était un peu le test ultime…»

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite