Tentative de fraude électorale à Schaerbeek: une information judiciaire est ouverte

Le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt © Le Soir/Sylvain Piraux
Le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt © Le Soir/Sylvain Piraux

Le parquet de Bruxelles a ouvert une information judiciaire relative à une tentative de fraude aux procurations électorales à Schaerbeek, selon une information de la RTBF jeudi, confirmée par le parquet. Les suites données à cette plainte n’ont pas encore été communiquées.

Le service population s’est inquiété de dépôts inhabituels de procurations et a fait valoir ses suspicions au collège de Schaerbeek, qui a alors décidé de déposer une plainte contre X devant le parquet de Bruxelles, fin septembre dernier, peu avant les élections communales d’octobre.

« C’est un premier dépôt d’une vingtaine de procurations, suivi d’un second d’une cinquantaine de procurations, qui a inquiété le service population », raconte Marc Weber, chef de cabinet du bourgmestre Bernard Clerfayt. « Comme les personnes – des Turcs ou des Turcs de Bulgarie – avaient réservé des séjours vers la même destination dans une même agence de voyage, le service population a alors demandé les preuves de paiement pour vérification ». Ces dernières n’ont pas pu être fournies. Dans ce dossier, le nom du conseiller communal PS Ibrahim Dönmez a été cité. « La personne qui est venue à la maison communale a dit que celui qui lui avait demandé de porter ces procurations était un certain monsieur Dönmez », explique Marc Weber. « Nous n’avons pas plus d’informations. » Il précise que la plainte a été déposée contre X et que « c’est à la justice de faire son travail d’enquête ».

Cas similaire que celui de Neufchâteau

Ibrahim Dönmez, 9e candidat sur la liste PS-SPA, avait réalisé le 4e meilleur score de celle-ci. Matthieu Degrez, alors tête de liste, remarque que si la justice a des éléments, elle ouvrira une instruction judiciaire, comme cela a été le cas dans le dossier de fraude aux procurations électorales à Neufchâteau, pour lequel 21 personnes, dont le bourgmestre CDH Dimitri Fourny, ont été inculpées. « Quand il y a une plainte, le parquet décide soit de classer sans suites soit d’ouvrir une information judiciaire. Tant qu’aucune instruction judiciaire n’est ouverte, je ne vois donc pas la plus-value de revenir sur cette affaire, si ce n’est pour répéter que le nom d’Ibrahim Dönmez a été mentionné. (…) Ces rumeurs avaient été fermement démenties à l’époque par l’intéressé. Revenir avec une information pareille à un mois des élections vise à nuire. »

Ibrahim Dönmez est candidat aux Régionales à Bruxelles sur la liste PS et Bernard Clerfayt tirera la liste Défi. Ce n’est cependant pas le cabinet du bourgmestre qui a directement communiqué d’initiative, mais la RTBF qui fait valoir l’ouverture d’une information judiciaire.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite