Accueil Sciences et santé

Un mammouth, ça trompe énormément

La surabondance des découvertes paléontologiques peut nuire à la lecture du passé.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 3 min

Les paléontologues du monde entier n’en finissent plus de multiplier les découvertes. Notons ces fossiles ratatinés qui racontent le jour même où, il y a 66 millions d’années, un astéroïde s’est écrasé sur la Terre. Entrons comme Jonas dans le ventre de la baleine péruvienne à quatre pattes (42,6 millions d’années au compteur) ou dans la gueule d’un vieux lion kényan (1.500 kg et 26 millions d’années). Enfin, enfourchons ce poulain préhistorique de 42.000 ans (un gamin) qui, retrouvé l’an dernier dans le permafrost de la Sibérie orientale, nous amène un peu de sang neuf.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs