Les joueurs de Premier League vont boycotter les réseaux sociaux pendant 24 heures pour protester contre le racisme

@News
@News

Les joueurs et joueuses professionnels en Angleterre et au pays de Galles vont boycotter les réseaux sociaux pendant 24 heures, de vendredi 9h du matin à samedi 9h du matin, pour protester contre le racisme. C’est ce que la Professional Footballers’ Association (PFA) a annoncé jeudi.

La campagne a été baptisée #Enough. « #Enough est une campagne organisée par la Professional Footballers’ Association (PFA) qui encouragera les joueurs à ne pas utiliser toutes formes de réseaux sociaux entre 9h le 19 avril et 9h le 20 avril », a expliqué la PFA dans un communiqué. « Ces derniers mois, tant sur le plan national qu’international, un certain nombre d’incidents racistes ont été commis à l’encontre des joueurs. Le boycott constitue une manistation d’unité de la part des joueurs et un appel à une action plus ferme entreprise par les réseaux sociaux et les autorités du football en réponse aux abus racistes à la fois sur et en dehors du terrain. »

« Les joueurs reconnaissent que ces incidents racistes sont le reflet de problèmes de société », ajoute le communiqué. « Ils savent à quel point le racisme peut être dommageable et ils utilisent leurs plateformes pour susciter un changement qui bénéficiera aux joueurs, au football et à la société dans son ensemble. »

La PFA précise que le boycott constitue une « première étape dans une campagne plus longue pour tacler le racisme dans le football. » L’association entend continuer à collaborer avec la Fédération anglaise (FA) et le gouvernement, mais aussi faire pression sur les instances internationales du football, à savoir la FIFA et l’UEFA. « La campagne cherche à mettre en lumière la nécessité, pour les plateformes de réseaux sociaux, de prendre leurs responsabilités dans la lutte contre le racisme dont sont victimes les footballeurs et d’autres utilisateurs en ligne. »

La PFA encourage tous ses membres à publier un graphique #Enough sur leurs réseaux sociaux avant de commencer le boycott de 24 heures.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Pour la première fois depuis des temps immémoriaux, on aura vu un vrai mouvement citoyen bousculer totalement l’agenda politique et imposer le thème du climat. © Photo News.

    Elections 2019: non, cette campagne n’était pas ennuyeuse

  2. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

  3. liste citoyenne

    Elections 2019: les mouvements citoyens vont-ils exister?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Un an de RGPD. Et de culture numérique européenne

    Le 25 mai 2018 entrait en vigueur l’un des textes majeurs de cette législature européenne : le RGPD. Né dans la douleur, quelques mois après le traumatisme Cambridge Analytica, ce Règlement général sur la protection des données affichait haut et fort ses ambitions. En gros : réguler l’usage de ce nouveau carburant de l’économie numérique. Et empêcher ses acteurs de fouiller indûment dans les tiroirs de notre intimité. Le RGPD consacrait en quelque sorte un droit bétonné depuis 1948, celui du respect de la vie privée....

    Lire la suite