Les restes humains trouvés dans une valise à Senzeilles sont ceux d’un homme de 25 à 40 ans

Les restes humains trouvés dans une valise à Senzeilles sont ceux d’un homme de 25 à 40 ans

Les restes humains trouvés jeudi dans une valise à Senzeilles (Cerfontaine) sont ceux d’un homme âgé entre 25 et 40 ans, a indiqué vendredi le procureur du Roi de Namur, Vincent Macq.

L’estimation faite est notamment basée sur la dentition de la victime. Le squelette, qui n’est pas démembré, permet également de dire que la personne était de petite taille et mesurait environ 1 mètre 65.

Il apparaît aussi que le corps entier a été placé dans la valise, et qu’il n’était pas déjà à l’état de squelette.

Le décès remonterait à un an

Le parquet confirme par ailleurs que le décès remonterait à environ un an selon les constatations actuelles.

Le parquet va déjà confronter ces éléments avec les registres des personnes disparues, tant en Belgique qu’en France.

Les experts ont également pu prélever l’ADN de la victime. Les résultats de l’analyse devraient être connus dans plusieurs semaines. Des vêtements et d’autres éléments pourraient aussi permettre une identification.

Les circonstances de la mort

Concernant les circonstances de la mort, aucune trace de violence n’a été constatée pour le moment. Cependant, une analyse plus approfondie de la structure osseuse doit encore le confirmer.

La valise contenant le corps a été trouvée jeudi matin le long de la N978 à hauteur de Senzeilles, dans la commune de Cerfontaine. Elle avait été collectée dans un sous-bois en contrebas de la route le 30 mars dans le cadre de l’opération « Grand nettoyage de printemps », organisée en Région wallonne. Des bénévoles l’avaient alors déposée au bord de la route avec d’autres déchets, en vue d’une évacuation ultérieure.

C’est finalement un ouvrier du Service Public de Wallonie chargé de nettoyer les lieux qui a découvert son contenu jeudi matin.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Les choix très différenciés des électeurs au nord et au sud du pays ne vont pas faciliter les choses.

    Elections 2019: trois constats qui vont compliquer le jeu

  2. 190526Elections

    Elections 2019 : tous les résultats à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre (carte interactive)

  3. ELECTIONS EVENING VLAAMS BELANG-GA3DN99OL.1

    Elections 2019: percée du Vlaams Belang, le retour des démons extrémistes

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite