ATP Monte-Carlo: Novak Djokovic éliminé en quarts par Daniil Medvedev

©AFP
©AFP

Le N.1 mondial Novak Djokovic s’est incliné devant le Russe Daniil Medvedev (ATP 14/N.10), vendredi en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Trop inconstant, ’Nole’ échoue donc dans sa quête d’un troisième sacre sur l’ocre du Monte-Carlo Country Club.

Double lauréat du tournoi (2013 et 2015), le Serbe a commis la bagatelle de 47 fautes, contre 21 pour son adversaire. Également moins performant en attaque, avec 23 coups gagnants contre 25 pour Medvedev, Djokovic a été battu 6-3, 4-6 et 6-2 après 2h22 de jeu.

Pas en forme cette semaine

Djokovic avait déjà peiné au 2e tour contre l’Allemand Philipp Kohlschreiber (ATP 40), montrant quelques signes de frustration et d’agacement quant à son niveau de jeu. C’était le premier tournoi sur ocre de la saison pour le droitier de Belgrade, 31 ans et lauréat à l’Open d’Australie de son 15e titre en Grand Chelem.

Plus tôt dans la journée, le Serbe Dusan Lajovic (ATP 48), tombeur de David Goffin (ATP 21) au 2e tour, s’est lui qualifié pour le dernier carré en battant l’Italien Lorenzo Sonego (ATP 96), issu des qualifications et révélation du tournoi, en deux sets 6-4, 7-5.

Medevedev, qui disputera sa première demie en Masters 1000 à 23 ans, affrontera Lajovic samedi pour une place en finale.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10791246-060

    Par Yves Simon, envoyé spécial à Paris

    Grands Chelems

    Roland-Garros a enfin entamé sa grande mutation (photos)

  • «
Vous entendez Paris
? Je suis de retour
», semble dire Rafael Nadal

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Rome: Rafael Nadal enfin sacré et au meilleur moment!

  • Une rareté sur le circuit
: Federer qui renonce.

    Par Eric Clovio

    ATP - WTA

    ATP Rome: Roger Federer, le principe de précaution

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Song Ji Won, une machine de guerre. En plus, elle a l’air de s’amuser, ce qui donne à l’ensemble un aspect réjouissant
!

    Reine Elisabeth: Ji Won Song, la force de la simplicité

  2. Chaussée d’Ixelles à Bruxelles, piétons, vélos et bus cohabitent dans un espace semi-piétonnier. © Bruno Dalimonte.

    Les programmes à la loupe: mobilité, gros sous et belles promesses

  3. La cour et les jurés ont fait une véritable plongée dans la misère d’une famille carencée.

    Valentin Vermeesch a passé sa courte vie à essayer d’être aimé

Chroniques
  • Les enjeux du tirage au sort de citoyens

    L’idée d’instituer des parlements de citoyens tirés au sort a gagné du terrain, au point d’être reprise à des degrés divers par la plupart des partis politiques. Des listes «citoyennes» en font même un élément central de leur programme, tandis que des intellectuels au départ réticents se disent à présent favorables à ce procédé. Les sondages d’opinion, eux, montrent que la population est plus hésitante, mais il est hors de doute que l’idée a le vent en poupe.

    Il importe d’autant plus d’en clarifier le sens. On présente généralement le tirage au sort comme un moyen d’impliquer les citoyens dans la vie démocratique, de leur permettre de participer davantage à la prise de décision, et on le range souvent du côté de la démocratie directe, comme une alternative à la démocratie représentative.

    ...

    Lire la suite

  • Personne ne devrait souhaiter une guerre avec l’Iran

    Des bruits de bottes dans le Golfe ? L’expression a presque trente ans et, pourtant, elle conserve plus que jamais sa pertinence. On dira pour le moment « guerre des mots » ou « guerre froide ». La dernière crise, due au zèle une fois encore intempestif de Donald Trump, concerne évidemment l’Iran des ayatollahs. Après des années d’âpres négociations, ce pays avait signé en 2015 un accord international sur le contrôle de ses activités...

    Lire la suite