Accueil Société Régions Liège

Les poires en surplus transformées en énergie

L’offre de poires sur le marché dépasse la demande de près de 25 %. Pour pallier les pertes, les fruiticulteurs wallons ont trouvé une solution : les vendre à rabais à une entreprise de biométhanisation et transformer ce fruit juteux en chaleur, en électricité et en engrais.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Elles auraient pu être transformées pour finir dans nos estomacs, mais l’offre est telle que la demande ne saurait la satisfaire. Elles, ce sont les poires que produisent nos fruiticulteurs. La production est supérieure de 25 % face à la demande et l’écoulement de la marchandise devient difficile. Une perte non négligeable pour les fruiticulteurs du pays. « Cette surproduction est due à plusieurs facteurs. Si la sécheresse de l’été dernier est en cause, l’Europe l’est tout autant. On est fort impacté par l’embargo russe depuis 5 ans et les aides octroyées à la Pologne et à la Roumanie depuis de nombreuses années, constituent une concurrence déloyale vis-à-vis de nous, souligne Serge Fallon, président de la Fédération Wallonne Horticole. A l’heure actuelle, on perd 10.000 euros de l’hectare. Si on ne fait rien, sans aides financières, on perdra d’ici la fin de l’année prochaine 30 % de nos fruiticulteurs. » Ceci alors même que la Belgique est le troisième pays producteur de poires en Europe.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Liège

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs