Le bulletin du gouvernement fédéral: une moyenne de 54%

©D.R
©D.R

La coalition suédoise, dont personne ne donnait cher, aura finalement régné quatre ans. A l’arrivée, elle obtient une moyenne de 54 %, reflet de ses réelles réformes mais aussi de ses incessants déchirements et de son extinction prématurée.

Ce gouvernement a donc globalement fonctionné, ce qui explique la note moyenne au-dessus de 50 % que nous obtenons à l’issue de l’évaluation de tous les ministres. Avec un score global de 54 %, tant dans Le Soir que dans le Standaard, la suédoise est toutefois en deçà du score que nous avions donné en 2014 au gouvernement Di Rupo, qui atteignait 59,8 %.

Une moyenne plus faible qui s’explique par le niveau plus inégal des ministres, par leur communication souvent plus centrée vers leur communauté, par les querelles internes très fréquentes, et par la chute de la coalition en décembre, qui a empêché les dernières réformes d’aboutir. Mais il faut rendre justice à cette équipe : elle aura entamé des réformes dont les fruits arriveront peut-être à un moment où l’on aura oublié cet attelage très critiqué, fait de nationalistes et d’un seul parti francophone.

Découvrez le bulletin détaillé de chaque ministre sur Le Soir+

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. © Photo News

    Elections 2019: les programmes des partis à la loupe

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite