L’activiste belge Anuna De Wever à Rome pour une manifestation pour le climat: «Poursuivons la lutte»

Anuna De Wever aux côté de Greta Thunberg à Rome © Photo News
Anuna De Wever aux côté de Greta Thunberg à Rome © Photo News

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi à Rome aux côtés des militantes Greta Thunberg et Anuna De Wever en faveur du climat. « Nous allons poursuivre notre lutte en faveur de notre futur » a ainsi déclaré la jeune Suédoise sur la Piazza de Popolo. « Des semaines ou des mois ne suffiront pas. Cela prendra des années pour changer quelque chose », a-t-elle ajouté.

« Nous sauverons la planète avec Greta »

« Nous sauverons la planète avec Greta », ont notamment scandé les quelque 25.000 manifestants parmi lesquels de nombreux jeunes mais aussi des adultes, selon une estimation d’une porte-parole du mouvement Fridays for Future.

« Nous ne sommes pas descendus dans la rue pour que les adultes prennent des selfies avec nous ou nous disent qu’ils admirent ce que nous faisons », a lancé l’adolescente. « Nous faisons cela pour réveiller les adultes », a-t-elle insisté sur la célèbre Place du Peuple, en plein cœur de la capitale italienne.

Manifestation à Rome pour le climat © Photo News
Manifestation à Rome pour le climat © Photo News

Certains jeunes ont marqué leur engagement pour la planète en pédalant sur des vélos, produisant ainsi l’électricité du podium et de ses haut-parleurs.

Manifestation à Rome pour le climat © Photo News
Manifestation à Rome pour le climat © Photo News

L’activiste belge Anuna De Wever qui accompagnait Greta Thunberg s’est également adressée à la foule. « L’atmosphère ici à Rome est vraiment très bonne. Des actions ne sont pas seulement menées à Rome mais également à Milan », a-t-elle ainsi souligné.

« Poursuivre jusqu’aux élections »

La jeune Belge a également fait référence à Martin Luther King au cours de son allocution. « J’ai dit aux gens qu’il était important que nous poursuivions notre lutte. C’est également le message que j’ai lancé aux jeunes en Belgique que nous devions continuer jusqu’aux élections. » Anuna De Wever devait ensuite regagner la Belgique tandis que Greta Thunberg était attendue à Londres.

Le mouvement Fridays for Future se bat pour le climat et bénéficie d’un important soutien en Italie. Parmi ses revendications figurent un abandon rapide des énergies fossiles comme le charbon, le pétrole et le gaz, l’arrêt des subventions octroyées aux sources d’énergies polluantes et davantage d’investissements dans les énergies renouvelables telles que le soleil et le vent.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le bureau de vote de Limal © Belga

    Elections 2019: les 15 enjeux du triple scrutin

  2. «
Ce sera avec le PS sans la N-VA ou avec la N-VA sans le PS
» avait dit Elio Di Rupo.

    Elections 2019: la Belgique sera-t-elle ingouvernable?

  3. Sept modèles se détachent, identifiés sur la base de possibles rapports de forces au soir du 26 mai, et au départ de l’échiquier politique francophone.

    De gauche à droite, sept coalitions peuvent émerger après les élections

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite