Serie A : la Juventus bat la Fiorentina (2-1) et remporte le championnat d’Italie pour la huitième fois consécutive

Serie A : la Juventus bat la Fiorentina (2-1) et remporte le championnat d’Italie pour la huitième fois consécutive
Photo News

Cela fait déjà quelques semaines (et même quelques mois) que le scudetto semble promis à la Juventus, qui a une nouvelle fois survolé la Serie A cette saison. Grâce à leur succès étriqué contre la Fiorentina (2-1), les hommes de Massimiliano Allegri ont officialisé leur sacre, le huitième consécutif et le cinquième de l’ère Allegri. La soirée avait pourtant très mal commencé pour les Bianconeri, menés au score chez eux après seulement six minutes via un but de Milenkovic.

À la bonne place pour reprendre un corner botté par Pjanic, Sandro remettait les deux équipes à égalité juste avant la pause.

Puis, au retour des vestiaires, la Juventus prenait le dessus. Cristiano Ronaldo provoquait le but contre-son-camp de Pezzella, qui offrait malgré lui le titre à la Vieille Dame.

La Juve compte vingt points d’avance sur son premier dauphin, Naples. Suffisamment pour ne plus pouvoir être rattrapés même si les Napolitains ont encore six matches à jouer.

Simple consolation ?

Pas sûr toutefois que ce 35e scudetto suffise à consoler complètement les supporters turinois après l’énorme désillusion en Ligue des Champions contre l’Ajax mardi dernier. Défaits dans leur stade, Cristiano Ronaldo et ses équipiers ont quitté la prestigieuse compétition européenne dès les quarts de finale. Les sympathisants des Bianconeri pourront se consoler en se disant que la saison prochaine, avec l’attaquant portugais toujours dans leurs rangs, ils pourront une nouvelle fois rêver de voir une troisième Coupe aux grandes oreilles venir garnir le palmarès de leur club. De fait, vendredi dernier, Massimiliano Allegri a assuré que CR7 était « le futur de la Juventus » et porterait toujours la tunique blanche et noire la saison prochaine.

Car si Cristiano Ronaldo a fêté son sixième titre de champion, le premier en Italie (trois en Premier League avec Manchester United et deux en Liga avec le Real Madrid), il ne s’en contentera sans doute pas longtemps, lui qui n’avait plus manqué les demi-finales de Ligue des Champions depuis 2010. À 34 ans, le Portugais a rejoint les rangs turinois pour ajouter une sixième C1 à son palmarès.

Et idem dans le sens inverse. Si la Juve a déboursé 117 millions d’euros pour recruter le quintuple ballon d’or, ce n’est pas pour uniquement remporter un championnat national qu’elle dominait déjà sans lui depuis sept saisons. Dans ces conditions, on ne peut donc pas imaginer que le champagne n’avait pas un petit goût de trop peu ce samedi soir. La fête aurait certainement été plus belle sans cette désillusion contre l’Ajax quatre jours plus tôt.

Deux titres... le même jour

Mais en attendant la saison prochaine, les supporters turinois peuvent tout de même se réjouir de pouvoir célébrer… deux titres le même jour ! De fait, plus tôt dans la journée de ce samedi, l’équipe féminine s’est adjugé son deuxième titre consécutif de championne d’Italie en s’imposant contre Vérone (3-0).

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Victor Osimhen a inscrit deux buts absolument somptueux.

    Par Maxime Stévenne

    Charleroi

    SC Charleroi: Victor Osimhen plus fort qu’Ezekiel

  • ©News

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Le Sporting de Charleroi est à nonante minutes de l’Europe

  • ©News

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Les bulletins des Zèbres: un Osimhen cinq étoiles offre la finale

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. IN_SS_2405migraine (2)

    Tous les maux de tête sont-ils des migraines?

  2. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  3. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite