Accueil Opinions Chroniques

Collecte de dons pour Notre-Dame de Paris: retour de flamme

La collecte de dons pour la reconstruction de la cathédrale, symbole par excellence qui projette la France sur le reste du monde, ne fait pas que des heureux. Une indignation étonnante.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Cent millions d’euros », lance l’un. « 200 millions », renchérit l’autre. Qui dit mieux ?

Heureusement, à la fin, le lot ne sera pas adjugé, puisqu’il s’agit non pas d’un tableau de maître, mais d’une cathédrale maîtresse.

Donc nos grands capitalistes ont fait assaut de générosité pour voler au secours, non d’un peuple asservi, non d’un peuple dans la misère – n’exagérons pas ! –, mais d’un monument dans le besoin : Notre-Dame de Paris.

L’extrême gauche s’est indignée. C’est à la fois normal et bête. « Beau et con à la fois » comme le chantait Jacques Brel.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mardi 23 avril 2019, 22:24

    Habituellement, les chroniques de M. Kahn sont marquées par l'intelligence, la subtilité. Je m'étonne q'il traite de bête ce qu'il appelle "l'indignation de l'extrême-gauche". Il me semble que les dons ostentatoires et par ailleurs généreux ont suscité des réactions, des réflexions bien au-delà de l'extrême-gauche. Par exemple, a-t-il lu la chronique de M. De Coorebyter, que l'on ne peut qualifier ni de bête ni d'extrême-gauche ? M. Kahn a le droit de ne trouver rien à redire à ce qui choque d'autres que lui mais pas celui d'évoquer la bêtise devant l'indignation de ces autres.

  • Posté par Deckers Björn, mardi 23 avril 2019, 16:25

    Il y a parfois chez Jean-François Kahn ce dédoublement de personnalité que je ne m'explique pas. Il décrit ici dans cette chronique il y a quelques semaines avec talent le rétablissement de l'ancien régime, le rétablissement des privilèges, l'obscénité décrit-il alors de la richesse sans limites et l'effondrement d'une civilisation dans laquelle ces inégalités ne cesse de croître. Et quelques semaines plus tard, il cogne les gueux qui voient quelques anomalies chez ces supers riches qui ont jusqu'aux moyens d'éluder l'impôt et décident souverainement pour quoi il veulent payer, combien et quand. Il cogne ceux-ci en faisant un d'amalgame grotesque. Ainsi, tous ceux qui voient quelques obscénités (la même qu'il décrivait il y a quelques semaines avec brio et justesse) dans la scène surréaliste de la surenchère de dons alors que l'incendie n'était même pas éteint comme étant indistinctement des gauchistes. JF Kahn est quelqu'un que j'aime lire, il décrit souvent des phénomènes important mais il souffre aussi très souvent de schizophrénie philosophique. Le fondateur de Marianne qui se voulait un magazine fondamentalement républicain et libéral au sens premier devient un ardent défenseur d'Emmanuel Macron (proche des lobby et des gros producteurs). Le pourfendeur du rétablissement des privilèges monarchiques se fait mielleux vis-à-vis des seigneurs quand ceux-ci daignent se payer une opération de communication largement défiscalisée (c'est à dire largement financée par la collectivité). Le drame de Jean-François Kahn, c'est de n'être en rien nuancé dans le phrasé tout en étant très macronien ("et en même temps") dans le fond du propos. Ce qui a tendance à le rendre très Cohn-Bendit (il va détesté) en fin de compte, aussi tempétueux que polymorphe...

  • Posté par Renard Philippe, mardi 23 avril 2019, 11:49

    " Est-on à ce point déboussolé aujourd’hui qu’on attache plus d’importance aux pierres qu’aux êtres humains ? " J'apprécie énormément lors de mes différents voyages visiter ces lieux exceptionnels. Par contre, la phrase citée ci-dessus, résume à elle seule mon état d'esprit, toutes ces réactions complètement disproportionnées, écœurantes, révoltantes et j'en passe en rapport avec le monde dans lequel nous vivons. Je dis STOP, revenons à l'essentiel et arrêtons ces shows grotesques au risque de sombrer comme des crétins. je m'étonne même qu'un hurluberlu des hautes sphères n'ai pas proposé un jour de deuil national. STOP, soyons solidaire et prenons les vrais problèmes à bras le corps.... STOP à cet enfumage et cette hypocrisie générale...

  • Posté par delfosse hubert, mardi 23 avril 2019, 15:42

    Etes vous toujours branché en mono ?

  • Posté par Browet Christian, mardi 23 avril 2019, 11:09

    Le phrasé est tellement alambiqué que je ne discerne pas le propos, à vrai dire... J'ai beau être amateur de vieilles pierres, il y a quand même un côté obscène à voir tous ces millions d'euros partir dans une église catholique (dans un pays constitutionnellement laïc), d'une part, et les manifestations des "Gilets Jaunes" qui réclament plus de justice sociale, d'autre part.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs