Playoffs 2 : Courtrai, vainqueur 1-2 au Cercle, revient à un point de l’Union Saint-Gilloise

Playoffs 2 : Courtrai, vainqueur 1-2 au Cercle, revient à un point de l’Union Saint-Gilloise
belga

Courtrai s’est imposé au Cercle Bruges samedi dans le cadre de la cinquième journée des play-offs 2 (Groupe B) du championnat de Belgique de football (1-2). Grâce à un doublé de Hannes van der Bruggen (54e, 76e), les Kerels (12 points) reviennent à une longueur de l’Union Saint-Gilloise. Plus tôt dans l’après-midi, les Bruxellois ont perdu leurs premiers points face à Zulte-Waregem (2-2). Dans le groupe A, Westerlo et Ostende n’ont pu se départager (0-0).

Courtrai a pris le début de la rencontre à son compte notamment grâce à une infiltration de Christophe Lepoint (2e). Poussé par Serge Gakpé, le Cercle est revenu dans le match sans pour autant construire de belles actions. Le public a dû se contenter d’une bonne action de Benjamin Lambot (16e). Gakpé, qui s’est fait chiper le ballon in extremis (39e), et Xavier Mercier, dont le tir est passé peu du poteau (44e), ont tenté de suivre l’exemple de leur capitaine sans réussite.

Une deuxième période plus animée

À la reprise, on avait vu plus d’actions en cinq minutes que pendant les 45 premières. Comme les deux équipes misaient sur le contre et laissaient beaucoup d’espaces, il y avait du but dans l’air. Et sur un mauvais renvoi de la défense brugeoise, Van der Bruggen a ouvert la marque (54e, 0-1). La ligne arrière des Kerels n’était pas mieux inspirée et Adrien Bongiovanni en a profité pour égaliser (55e, 1-1). Courtrai n’a pas accusé le coup et sur un centre de Teddy Chevalier, le capitaine des Kerels a inscrit son deuxième goal de la saison (76e, 1-2).

Waasland-Beveren (6e, 1 point) reçoit Mouscron (5e, 12 points) dimanche à 20 heures.

Nul blanc dans le groupe A

Dans le groupe A, Westerlo et Ostende s’affrontaient pour la deuxième place. Après 28 secondes seulement, les Campinois ont eu une première occasion par Jens Naessens (1ère). Et Kurt Abrahams n’a pas profité d’une perte de balle de Jelle Bataille pour lancer Sava Petrov, qui a tiré dans le filet latéral (2e). Westerlo avait manifestement plus d’intentions offensives mais cela n’a généré de véritables occasions. Sur un coup de coin de Lukas Van Eeno, Maxime Biset a prolongé le ballon, qui a atterri sur le toit du but (24e). Le seul tir cadré est venu du pied d’Abrahams mais, d’un plat du pied, William Dutoit a contré le tir du Sud-Africain(36e). Quant à Koen Van Langendonck, il n’a eu qu’un tir à distance de Robbie D’Haese à cueillir (30e).

Au repos, Dutoit a laissé sa place dans le but ostendais à Fabrice Ondoa, qui a directement été mis au travail par Abrahams (46e). Westerlo a poursuivi son forcing et sans une intervention de Kevin Vandendriessche sur un tir de Van Eeno, le gardien camerounais aurait sans doute été battu (65e). Les visités se sont montrés plus volontaires mais le seul tir cadré de Petrov n’a pas inquiété Ondoa (87e). Du coup, Ostende (7 points) reste deuxième devant Westerlo (6 points). En soirée, le leader Saint-Trond se déplace chez le dernier, Eupen. Charleroi accueillera le Beerschot-Wilrijk lundi à 18 heures.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Victor Osimhen a inscrit deux buts absolument somptueux.

    Par Maxime Stévenne

    Charleroi

    SC Charleroi: Victor Osimhen plus fort qu’Ezekiel

  • ©News

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Le Sporting de Charleroi est à nonante minutes de l’Europe

  • ©News

    Par Cédric Martin

    Charleroi

    Les bulletins des Zèbres: un Osimhen cinq étoiles offre la finale

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. IN_SS_2405migraine (2)

    Tous les maux de tête sont-ils des migraines?

  2. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  3. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite