De belles journées estivales jusque mercredi: les prévisions météo région par région

© Belga
© Belga

La pluie signera la fin des belles journées estivales dès le milieu de la semaine prochaine, indique dimanche l’Institut royal météorologique (IRM) dans son bulletin de la mi-journée. Le risque de précipitations et d’orage augmentera à partir de mercredi tandis que les températures seront à la baisse.

►les prévisions météo région par région

Si soleil débordant et températures estivales continueront à rythmer le long week-end de Pâques, un changement de météo est attendu à partir de la moitié de la semaine prochaine. La nébulosité augmentera rapidement depuis le sud au cours de la journée de mercredi, tout comme le risque d’averses (orageuses). Les maxima seront proches de 20 à 22 degrés dans le centre du pays. Le vent sera modéré, à temporairement assez fort, de secteur sud.

Jeudi, le temps restera variable avec des éclaircies, de nombreux nuages par moments porteurs de pluie ou d’averses, plus intenses principalement dans l’est du pays. Le mercure n’atteindra plus que les 16 degrés dans le centre. Le vent restera soutenu de sud.

Vendredi, un flux plus perturbé atteindra notre pays. Une zone de pluie traversera la Belgique d’ouest en est. Le vent se renforcera. Les maxima oscilleront autour de 15 à 17 degrés dans le centre.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  2. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

  3. La Belge Sylvia Huang se produira ce lundi.

    Dernière ligne droite pour les finalistes du Reine Elisabeth

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite