Fed Cup: la défaite en double laisse à Flipkens et Bonaventure un goût amer

©News
©News

Les joueuses de tennis belges n’ont pas réussi à forcer l’exploit contre l’Espagne, ce week-end à Courtrai en barrage du groupe mondial I de la Fed Cup. L’équipe du capitaine Johan Van Herck s’est inclinée de peu 3 victoires à 2. Dans le double décisif Kirsten Flipkens et Ysaline Bonaventure ont frôlé la victoire, mais ont dû la laisser aux Espagnoles Garbine Muguruza et Carla Suarez Navarro 7-6 (7/4), 2-6, 6-2.

«C’est dommage que nous ne terminions pas un si bon week-end avec la victoire finale», a déclaré Flipkens, qui avait créé la surprise en dominant samedi Muguruza (WTA 19). «Les doubles étaient très proches. Le duo espagnol a peut-être été un rien plus alerte, mais je ne suis pas mécontente de notre niveau. Nous y avons cru fermement ces deux jours, mais nous n’avons tout simplement pas pu remporter la victoire finale. Je retiens le positif de ce week-end.»

Ysaline Bonaventure a gardé l’espoir belge vivant dimanche avec une très belle victoire contre Muguruza. Ensuite, la Stavelotaine s’est alignée en double au côté de Flipkens, mais la fatigue a été un peu problématique. «La journée a été longue et intense», a reconnu Bonaventure. «J’avais mal au haut de ma jambe droite vers la fin. Ce n’est pas illogique, car j’étais sur le court depuis presque quatre heures. Mentalement, cette défaite fait mal, nous nous sommes battus très fort. En double, ça pouvait tourner des deux côtés. Mais malgré la défaite, ce fut un beau week-end pour moi.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191116-3X8C8U 2019-11-14 04:03:00

    Dérapages indivuels ou violences d’Etat? La police française est sur le gril

  2. Le décollage de l’Airblors d’un des tests sans intervention humaine effectués à Toulouse.

    Airbus réussit à faire décoller un avion en pilotage automatique

  3. pavlopetri-rue

    Sous la mer Ionienne, Pavlopetri la Mycénienne est menacée par l’homme

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Il y a une vie en Wallonie après Nethys

    Depuis l’installation de son gouvernement en septembre dernier, la Wallonie vit au rythme du dossier Nethys et de ses satellites Moreau, Voo, Intégrale, Enodia… Ce n’est pas de sa faute : les révélations de la presse et le comportement ahurissant des acteurs du dossier ont chargé la barque du gouvernement et du parlement. Le job devait être fait, il l’a été.

    « Jamais et nulle part, je n’ai vu un dossier aussi important traité de manière aussi rapide », a dit au Soir le...

    Lire la suite