Accueil Économie Mobilité

Skeyes: une crise aux enjeux multiples

La crise actuelle trouve notamment ses origines dans le « trou » de recrutement des contrôleurs entre 2008 et 2015. L’établissement d’un service minimum ne réglerait rien, et la Région wallonne s’impatiente.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Les représentants des contrôleurs du ciel le répètent chaque jour, laissant de plus en plus de sceptiques : il ne s’agit pas, selon eux, de mouvements de grève mais bien du résultat « naturel » d’un manque de personnel dénoncé depuis des années. N’empêche, si les contrôleurs du ciel de Skeyes (ex-Belgocontrol) ne font pas grève, ça y ressemble néanmoins souvent. Le manque de personnel se fait surtout sentir la nuit (des obligations de stand-by réduisent les menaces d’interruptions en journée), ce qui affecte avant tout le secteur cargo, par définition nocturne, à Liège comme à Bruxelles.

L’aéroport liégeois y dénonce des attaques communautaires qui ont tendance à faire oublier le conflit social qui, depuis des semaines, a mené à la situation actuelle, affectant tout le secteur.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Ancion Eric, lundi 22 avril 2019, 19:17

    Encore une fois, les Wallons sont sodomisés. Je ne donne pas beaucoup d'espoir à la continuité de Bierset. Dommage mais ils veulent continuer à avoir une Belgique unie.......

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs