Le Grand-Duc Jean de Luxembourg est décédé

Le Grand-Duc Jean en 2008 ©PhotoNews
Le Grand-Duc Jean en 2008 ©PhotoNews

L’ancien chef de l’État luxembourgeois, le Grand-Duc Jean de Luxembourg, est décédé à l’âge de 98 ans, annonce ce mardi matin sa famille. « C’est avec grande tristesse que je vous fais part du décès de mon père bien-aimé », a exprimé dans un message à la presse son fils, le Grand-Duc Henri.

Le Grand-Duc Jean avait été admis à l’hôpital récemment pour une infection pulmonaire.

Epoux de la princesse Joséphine-Charlotte de Belgique

Jean de Luxembourg était le fils de la grande-duchesse Charlotte et du prince Félix de Bourbon-Parme. Il était né le 5 janvier 1921 au château de Berg où il a passé son enfance en compagnie de ses quatre soeurs, Elisabeth, Marie-Adélaïde, Marie-Gabrielle et Alix ainsi que de son frère Charles décédé en 1977.

Le Grand-Duc Jean et la Grande-Duchesse Charlotte, son épouse, en 1995 ©PhotoNews
Le Grand-Duc Jean et la Grande-Duchesse Charlotte, son épouse, en 1995 ©PhotoNews

Le 9 avril 1953, il épouse la princesse Joséphine-Charlotte de Belgique, née au Palais royal de Bruxelles le 11 octobre 1927. Elle était la soeur aînée des rois Baudouin (1930-1993) et Albert II (1934). De leur union sont nés 5 enfants: la princesse Marie-Astrid (1954), le prince héritier Henri (1955), le prince Jean (1957), la princesse Margaretha (1957), et le prince Guillaume (1963).

36 ans de règne

Docteur honoris causa de l’Université de Strasbourg et de l’Université de Miami, le grand-duc a cumulé les charges et fonctions puisqu’il a notamment été chef-scout de la Luxembourg Boy Scouts Association, président d’honneur du Comité olympique et sportif luxembourgeois et président d’honneur des Anciens combattants. En dehors de ces fonctions, le grand-duc s’intéressait particulièrement à ce qui touchait à l’environnement, appréciait le sport, la photographie et la musique.

Après 36 ans de règne, le grand-duc Jean abdique le 7 octobre 2000 en faveur de son fils aîné Henri. Il quitte alors le château de Colmar-Berg pour s’installer au château de Fischbach où son épouse la grande-duchesse Joséphine-Charlotte décède en janvier 2005 d’une tumeur au poumon à l’âge de 77 ans.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. IN_SS_2405migraine (2)

    Tous les maux de tête sont-ils des migraines?

  2. Dick Rodgers, 71 ans, milite en faveur de l’Europe, en terres pro-Brexit.

    Royaume-Uni: les élections européennes au Royaume-Uni fleurent bon la désillusion des citoyens

  3. Brad Pitt, Quentin Tarantino, Margot Robbie et Leonardo DiCaprio ont rendu fous les festivaliers, journalistes, photographes, cinéphiles.

    Brad Pitt à Cannes: «En août 1969, Hollywood a perdu son innocence»

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite