Elections 2019: «L’axe PS-N-VA est bel et bien de retour», réagit Charles Michel aux propos de Jan Jambon

©Le Soir/Bruno D’Alimonte
©Le Soir/Bruno D’Alimonte

Pour la tête de liste N-VA à la Chambre dans la province d’Anvers, Jan Jambon, candidat Premier ministre, il est parfaitement envisageable de passer au confédéralisme après les élections du 26 mai prochain, quitte à adapter la Constitution plus tard. Jan Jambon ne partage pas l’avis du Premier ministre sortant Charles Michel qui agite le spectre communautaire dans le débat en cours sur l’opportunité de réviser la Constitution.

► Jan Jambon affirme être ouvert au PS « s’ils laissent tomber beaucoup de leurs revendications »

En réaction à cela, le Premier ministre sortant Charles Michel, qui a gouverné pendant cinq ans avec la N-VA, explique que les éclaircissements de M. Jambon ne font que souligner le danger que représenterait une alliance entre nationalistes et socialistes. « L’axe PS N-VA est bel et bien de retour : séparatisme, chaos communautaire et appauvrissement en prime », a-t-il tweeté en référence aux nombreux mois durant lesquels le pays a été paralysé en 2010 et 2011, et durant lesquels des discussions ont eu lieu entre socialistes et nationalistes, avant que M. Di Rupo devienne Premier ministre d’un gouvernement sans la N-VA. « Non au séparatisme, oui aux réformes socio-économiques, jobs et investissements », a précisé M. Michel qui se targue d’avoir contraint les nationalistes à laisser au frigo leurs revendications communautaires au cours de la législature qui s’achève.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous