Éditos

C’est pas moi, c’est l’autre. Lamentable

Les pratiques mises au jour par la presse sont indéfendables. Ceux qui les ont couvertes, pas empêchées ou pas surveillées suffisamment doivent faire un pas de côté. Il ne s’agit pas forcément de faire aveu de culpabilité mais d’assumer une responsabilité politique et morale.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

Allez au-delà de l'actualité

Accédez à tous les articles en illimité dès 9€ par mois

S'abonner