Accueil Belgique

Un front de médecins se dresse contre le tiers payant obligatoire

Quatre syndicats de médecins refusent la nouvelle loi qui leur impose d’assurer la « quasi-gratuité » aux plus démunis. Certains promettent la désobéissance, la manif, voire la grève.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Quatre syndicats de médecins qui représentent une majorité de médecins généralistes belges ont refusé mercredi d’appliquer la règle du tiers payant obligatoire, qui est pourtant entrée en vigueur ce 1er juillet. La loi prévoit que le médecin ne peut plus décider lui-même s’il applique ou non la possibilité de ne réclamer que le ticket modérateur au patient, se faisant ensuite rembourser par la mutuelle. La nouvelle règle prévoit en effet que ce tiers payant soit obligatoire pour tous les patients à faible revenu, dit « Bim », qui ont donc droit à une intervention majorée. Une mesure élaborée par le gouvernement précédent, au motif qu’un Belge sur dix (et un wallon sur cinq) affirme ne pas se rendre chez son médecin par manque de moyens financiers, alors même qu’il existe une cause légitime de consulter. Un projet que le gouvernement actuel n’a pas levé, notamment à la demande du CD&V.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs