Accueil Monde

Le travail d’enfants nourrit toujours nos smartphones

Selon Amnesty International, de grandes marques comme Apple, Samsung et Sony n’effectuent pas les contrôles de base pour vérifier que la fabrication de leurs produits n’intègre pas de cobalt extrait dans les mines du Congo par des enfants.

Article réservé aux abonnés

Invalid Scald ID.

Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Jai travaillé dans les mines de cobalt parce que mes parents n’avaient pas les moyens de me payer à manger et de m’acheter des vêtements, papa est au chômage et maman vend du charbon  », explique Arthur, qui a travaillé dans une mine de cobalt dans le sud de la République Démocratique du Congo entre 9 et 11 ans. Selon l’Unicef, 40.000 enfants ont travaillé dans mines en RDC en 2014, dont beaucoup dans des mines de cobalt.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs