Footbelgate: le parquet de l’Union belge demande la rétrogradation de Malines et de Waasland-Beveren

Footbelgate: le parquet de l’Union belge demande la rétrogradation de Malines et de Waasland-Beveren
Photo News

Le parquet fédéral de l’Union Royale belge de football, sur base des éléments recueillis à charge des clubs impliqués par le coordinateur de l’enquête Ebe Verhaegen, demande la dégradation en D1B (Proximus League) du FC Malinois, tout juste promu en D1A (Jupiler Pro League), après avoir remporté le titre au deuxième niveau de la Pro League, cette saison, et de Waasland-Beveren. Les deux clubs pourraient en outre entamer la prochaine saison avec un retrait de points, a appris mardi de bonne source l’agence belga.

Autrement dit au lieu de monter en division 1A (Jupiler Pro League), le Kavé Malines resterait dans le championnat de D1B qu’il vient de remporter. Pour le procureur Kris Wagner, le Kavé doit en effet rester en Proximus League, et entamer chacune des deux périodes avec un handicap de six points.

Waasland-Beveren également, doit entamer la saison prochaine en D1B avec un handicap de six points au total, à répartir entre les deux périodes. Les dirigeants et administrateurs impliqués risquent d’être purement et simplement radiés des listes fédérales. Le joueur de Waasland-Beveren Olivier Myny ne risque lui qu’un an de suspension, dont onze mois avec sursis. La commission des litiges d’appel pour le football professionnel se réunira le 30 avril, pour établir le calendrier du traitement du dossier. Ce qui promet une belle bataille de juristes.

Lokeren maintenu, le Beerschot promu

Si au final Malines et Waasland-Beveren sont relégués en D1B, cela permettra à Lokeren de s’y maintenir, et au Beerschot Wilrijk, le vice-champion de la D1B, d’y accéder.

Nommé à ce poste en novembre 2018, Ebe Verhaegen, qui a dirigé l’enquête relative aux matches Eupen – Excelsior Mouscron (4-0), et FC Malinois – Waasland-Beveren (2-0), disputés le 11 mars 2018 lors de la dernière journée de la saison régulière de la Jupiler Pro League, a notamment entendu l’ensemble du corps arbitral de D1A et D1B (à l’exception du VAR).

Il a aussi interrogé des joueurs, des agents, des dirigeants et des entraîneurs sur ces matches. Il a complété sa propre enquête par des éléments obtenus par le parquet fédéral, qui avait eu accès au dossier pénal. Aucune charge n’a été retenue envers les acteurs de l’autre rencontre, AS Eupen – Excelsior Mouscron (4-0), qui a également fait l’objet de ses investigations. Cela ne signifie pas que rien de suspect n’a été trouvé. Mais il n’y avait en tout cas pas de preuves suffisantes justifiant une inculpation.

Enfin dans son rapport final, Verhaegen recommandait d’engager des poursuites contre treize autres personnes (principalement des agents et des dirigeants de club), en plus des deux clubs concernés. Ce que le procureur fédéral Kris Wagner a également fait mardi.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • ©News

    Par Guillaume Raedts

    Anderlecht

    Anderlecht devrait se séparer d’une vingtaine de joueurs cet été

  • ©News

    Par Young Kruyts

    Standard

    Standard: que sont devenus les champions de Belgique 2009?

  • Victor Osimhen a inscrit deux buts absolument somptueux.

    Par Maxime Stévenne

    Charleroi

    SC Charleroi: Victor Osimhen plus fort qu’Ezekiel

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Sur les bateaux munis d’une grue pour remonter les cordes, ce sont environ deux tonnes de moules par heure qui sont pêchées à partir de la fin du mois de mai.

    C’est déjà la saison des moules

  2. Binche, Estinnes et Morlanwelz rejoignent la toute nouvelle circonscription de Soignies-La Louvière.

    Elections 2019: les curieux comptes électoraux du SPF Intérieur

  3. La campagne du Belang vise principalement les jeunes.

    Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Petits partis: entrer en politique pour la changer, au risque que celle-ci vous change

    La démocratie est le pire des systèmes, à l’exception de tous les autres ». La citation de Winston Churchill est largement partagée au sein des listes citoyennes. Notre parlementarisme est devenu une particratie, sous le contrôle de coupoles présidentielles qui, souvent, décident au nom d’intérêts partisans ou de logique à court terme.

    Le désir de changement est profond, tant le système actuel semble en crise. Et c’est ce pas que franchit un nombre croissant de citoyens, décidés à « entrer...

    Lire la suite