Attentats au Sri Lanka: l’Etat islamique publie la vidéo d’allégeance des terroristes

Deux jours après les attentats terroristes à Negombo, au Sri Lanka © AFP
Deux jours après les attentats terroristes à Negombo, au Sri Lanka © AFP

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a publié ce mardi une vidéo dans laquelle sept hommes, habillés en noir et camouflés par des écharpes, prêtent allégeance au chef de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi. Ils posent tous devant le drapeau de leur organisation terroriste. Parmi ces hommes figurent les terroristes qui ont mené les attentats suicides au Sri Lanka, affirme l’EI.

Les « combattants » qui sont à l’origine de « l’attaque sacrée » à l’occasion de cette «fête d’infidèles», a décrit l’agence de propagande Amaq, sans cependant fournir de preuves.

L’Etat islamique (EI) a revendiqué ce mardi plus tôt dans la journée les attaques suicides contre des églises et hôtels de luxe qui ont fait plus de 320 morts et 500 blessés le dimanche de Pâques au Sri Lanka, attentats parmi les plus meurtriers depuis le 11 septembre 2001. Sur les huit explosions de bombes au total ce jour-là, les six premières, en début de matinée, sont des attentats suicides contre trois églises et trois hôtels de luxe. L’organisation a donné les noms de guerre de sept assaillants impliqués, d’après elle, dans le massacre.

Le Premier ministre du Sri Lanka sur les attentats : « Des suspects dangereux sont toujours en fuite »

Interrogé sur la possibilité de nouvelles attaques, le chef du gouvernement a indiqué en conférence de presse mardi que « rien n’est exclu ». « Certains » suspects en cavale pourraient détenir des explosifs, a-t-il ajouté en réponse à une question.

Sri Lanka : au moins 45 enfants et adolescents ont été tués dans les attentats

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Terrorisme|Hôtellerie|Explosion de bombes|Ceylan|Sri Lanka
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Plus d’éclats de rire que de voix entre Maingain et Prévot.

    Le face-à-face: Maingain-Prévot, d’accord sur la Justice, moins sur Bruxelles

  2. ©Belga

    Les coulisses du retour de Vincent Kompany à Anderlecht

  3. Oulare et les Rouches n’ont eu que peu d’occasions à Genk dimanche.

    Le Standard en Europe sans passer par la case «barrage»

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite