Accueil Société

L’affaire des visas humanitaires devant la Cour européenne des droits de l’homme

Deux ans après avoir fait la une de l’actualité, l’affaire des visas humanitaires refusés à une famille syrienne est plaidée ce mercredi à la Cour européenne des droits de l’homme. Les enjeux sont considérables.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 6 min

La Cour européenne des droits de l’homme se réunit ce mercredi en grande chambre pour examiner la requête « M. N et autres contre Belgique » : l’affaire des visas humanitaires. Non, il ne s’agit pas ici du système parallèle opaque organisé sous l’égide de Theo Francken mais de l’autre affaire des visas humanitaires. Ceux refusés en 2016 à deux familles syriennes alors que la bataille d’Alep faisait encore rage et qui avait conduit à un bras de fer de plusieurs mois entre le gouvernement, la justice et les avocats des requérants. Un arrêt audacieux de la cour – même si peu attendu – pourrait profondément chambouler le droit et la politique d’asile en Europe.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Vrai ou faux: les chiffres de Sciensano sont-ils pollués par des patients qui ne sont pas malades du covid?

Plutôt vrai. Si les admissions à l’hôpital ne recensent que des patients qui souffrent du covid, le nombre total de lits occupés dans les unités covid des hôpitaux belges inclut une partie de malades positifs au virus, mais admis pour une autre raison. Un phénomène que Sciensano ne peut pas chiffrer, mais qui n’est pas anecdotique vu la forte circulation d’omicron en ce moment.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs