Notre-Dame: des cloches électriques installées «provisoirement» à l’origine du sinistre?

Notre-Dame: des cloches électriques installées «provisoirement» à l’origine du sinistre?

Les journaux Marianne et le Canard enchaîné révèlent mercredi, en s’appuyant sur l’enquête en cours, que 6 cloches électriques ont été installées provisoirement dans la flèche de la cathédrale. Les câbles électriques de ces cloches courraient dans les combles, et pourraient avoir déclenché l’incendie par un court-circuit.

>Notre-Dame de Paris: une grande bâche installée pour protéger la cathédrale des intempéries

Julien Le Bras, le patron de la société Le Bras frère, qui montait l’échafaudage autour de la flèche de la cathédrale, confirme à Marianne avoir été « surpris d’entendre des cloches sonner dans la flèche. Savoir pourquoi ces cloches étaient là, et si elles étaient régulièrement entretenues et autorisées, ce n’est pas mon problème. »

Selon le Canard enchaîné, cité par Marianne, trois cloches ont été installées en 2007 au-dessus du transept. Trois autres cloches rénovées en 2012 étaient installées dans la flèche. « Des fils électriques courraient dans les combles, placés à la demande expresse du clergé », indique le Canard enchaîné. « Au risque de court-circuit, et en infraction à tous les règlements de sécurité édictés par les architectes en chef des monuments historique. »

Benjamin Mouton, architecte en chef des monuments historiques, indique lui-même au Canard que cette installation devait être « provisoire ».

De nombreuses questions se posent alors : qui a autorisé l’installation de ces cloches, pourquoi l’installation électrique n’a-t-elle pas été vérifiée lors des travaux ? À l’enquête de faire la part des choses.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous