Le chanteur français Dick Rivers est décédé

Le chanteur français Dick Rivers est décédé

Le chanteur de rock français Dick Rivers est décédé d’un cancer mercredi, le jour de son 74e anniversaire, a appris l’AFP auprès de son manager.

Figure majeure du rock ’n’ roll français, aux côtés de Johnny Hallyday ou Eddy Mitchell, connu notamment pour sa célèbre « banane », l’ex-leader du groupe Les Chats sauvages s’est éteint dans un hôpital parisien, a précisé Denis Sabouret.

Connu notamment pour sa célèbre « banane », Hervé Forneri de son vrai nom, était l’un des plus célèbres ambassadeurs du rock’n’roll à la française au début des années 1960 avec Johnny Hallyday et Eddy Mitchell. Contrairement à ces anciens des yéyés, lui était résolument resté ancré dans cette esthétique sans s’essayer au chanteur de variété, quitte à être bien moins médiatisé.

Toute sa vie d’artiste, il tentera de marcher dans les pas de ses idoles, qui ont pour nom Elvis Presley, Johnny Cash, Gene Vincent, Jerry Lee Lewis dont les tubes lui ont permis d’apprendre à parler l’anglais et de chanter assez souvent dans leur langue.

Auteur de 35 albums, en 55 ans de carrière, il a connu le succès dans les années 60 et 70, avec des tubes tels que « Est-ce que tu le sais ? «, adapté de « What’d I Say » de Ray Charles et « Twist à Saint-Tropez » avec Les Chat Sauvages, ou « Tu n’es plus là », « Rien que toi » ou « Maman n’aime pas ma musique » en solo.

À partir des années 80, il est bien moins visible, ses succès sont plus rares, tels « Nice baie des Anges » et il apparaît comme le parent pauvre des ex-idoles yéyés, là où Johnny, Eddy et Jacques Dutronc remportent toujours autant de succès.

L’an passé, Dick Rivers s’était toutefois fait remarquer dans un duo réussi avec Julien Doré pour la reprise du tube de Rose Laurens « Africa », dans lequel il rappelait que sa voix grave et profonde avait finalement peu d’équivalent en France.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © Pierre-Yves Thienpont - Le Soir

    Grand Baromètre: Di Rupo, candidat Premier ministre préféré des francophones

  3. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite