Vent et orages, où la foudre va-t-elle frapper? La météo région par région

Bruxelles © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
Bruxelles © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont

Ce mercredi midi, il y aura encore des éclaircies, mais dans le courant de l’après-midi, le ciel deviendra très nuageux, chargé de pluie ici et là. Quelques coups de tonnerre sont annoncés localement. Les maxima se situeront entre 17 degrés en Hautes-Fagnes et 22 degrés en Campine. Le vent sera modéré à parfois assez fort, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM). Ce soir, le temps restera variable.

> La météo région par région

Jeudi, la nébulosité augmentera à partir du sud et il faudra composer avec des périodes de pluie ou d’averses, accompagnées d’orages par endroits. Les maxima évolueront entre 10 et 17 degrés. Vendredi, la journée débutera avec des éclaircies sur toutes les régions. Ensuite, le ciel deviendra partiellement à parfois très nuageux et le risque d’averses augmentera, principalement le long de la frontière française. Le temps devrait rester plus sec avec de plus larges éclaircies sur le nord du pays. Les températures seront comprises entre 12 et 18 degrés sous un vent modéré de secteur sud.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Emmanuel Macron et Angela Merkel, deux «
petits
» du paysage politique international.

    Les secrets du langage du corps à l’usage des «petits»

  2. © D.R.

    #MaPremièreCampagne: Game of Belgium

  3. ©News

    Anderlecht: gagner à Gand pour espérer sauver une si longue histoire européenne

Chroniques
  • Mawda, la dignité humaine

    Voilà un an que la petite Mawda a été tuée par un policier, lors d’une course-poursuite absurde qui s’inscrivait dans la chasse aux migrants lancée et voulue par Theo Francken et Jan Jambon, encouragée et autorisée par Charles Michel – l’opération « Medusa » dont le but était clairement de « faire du chiffre » en interpellant un maximum de migrants tout en prétendant lutter contre « la traite des êtres humains ». Tout, dans cette affaire et dans la gestion politique de ce dossier, est indigne, côté gouvernement. Heureusement, des citoyens et des citoyennes ont pu, un tant soit peu, sinon sauver l’honneur de notre pays, du moins rendre un peu de dignité aux victimes.

    Hasard de calendrier ? Sans doute pas tout à fait ; ce samedi 18 mai, Hart boven Hard et Tam-Tam organisent...

    Lire la suite