Saint-Josse: la place Madou devient l’esplanade Madou (photos)

L’esplanade Madou © Photo News
L’esplanade Madou © Photo News

La nouvelle esplanade Madou a été inaugurée ce mercredi après-midi, avec des concerts et des animations circassiennes, à Saint-Josse-ten-Noode, en présence du bourgmestre Emir Kir et du ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics Pascal Smet.

L’esplanade Madou © Belga
L’esplanade Madou © Belga

Des riverains se sont attardés sur l’esplanade pour l’occasion. Des chanteurs, des jongleurs et des acrobates ont animé l’après-midi.

L’esplanade Madou © Belga
L’esplanade Madou © Belga

Le bourgmestre a mis en avant la rapidité des travaux. « En un temps record, en 13 mois, nous sommes passés de la place Madou à l’esplanade Madou. C’est le symbole de la transformation de la ville. Avant, la ville était conçue pour les navetteurs qui venaient travailler dans les bureaux. Aujourd’hui, c’est une ville que nous souhaitons voir entre les mains des habitants et des usagers. »

Pascal Smet et Emir Kir © Photo News
Pascal Smet et Emir Kir © Photo News

Des pistes cyclables, de larges trottoirs, des bancs publics et des plantations ont été mis en place pour les piétons et les cyclistes, tandis que le trafic automobile a été réorganisé. « La nouvelle esplanade Madou et son prolongement rue de l’Astronomie s’intègrent par ailleurs dans le projet de réaménagement complet de la Petite ceinture qui illustre parfaitement le nouveau visage que nous voulons pour Bruxelles », a encore dit Emir Kir.

Le trafic réorganisé

La Porte de Louvain, renommée Place Madou en 1877, est l’entrée dans la commune. Les aménagements réalisés ont permis un élargissement de l’esplanade au pied de la tour afin d’en faire un lieu de vie et de rencontre. Le rond-point a été remplacé par un carrefour à feux. De plus, la traversée de la Petite ceinture n’est plus possible à Madou. La fluidité du trafic des bus est assurée par des bandes en site propre sur l’avenue de l’Astronomie, la rue Scailquin et la chaussée de Louvain.

L’esplanade Madou © Photo News
L’esplanade Madou © Photo News

Cette dernière a également été réaménagée et son usage réservé de 07h00 à 19h00 aux bus, cyclistes et piétons. Sur la rue Scailquin, des plantations ont été effectuées et la pompe à essence a été supprimée. La rue compte désormais deux bandes de circulation, une dans chaque sens, et une bande bus en site propre également utilisable par les cyclistes. L’avenue de l’Astronomie a été pensée comme une prolongation de l’esplanade Madou avec des trottoirs élargis, une ample piste cyclable séparée et une bande bus.

L’esplanade Madou © Belga
L’esplanade Madou © Belga

Le montant des travaux s’élève à environ 7 millions d’euros. Le chantier de réaménagement opéré par Bruxelles Mobilité a débuté en mars 2018. L’ensemble des aménagements cyclables sera achevé pour fin 2019.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
La manière dont la politique budgétaire reste conçue globalement en Europe privilégie une rigidité qui n’a aucun sens
», dit Paul Magnette. A ses côtés, Olivier Chastel ne dément pas. © Pierre-Yves Thienpont.

    Le face-à-face: Olivier Chastel et Paul Magnette, pas d’accord, pas distants

  2. Manifestations étudiantes ce 21 mai à Alger comme tous les mardis depuis trois mois.

    Algérie: le chef de l’armée tente de mettre la contestation au pas

  3. Chaussée d’Ixelles à Bruxelles, piétons, vélos et bus cohabitent dans un espace semi-piétonnier. © Bruno Dalimonte.

    Les programmes à la loupe: mobilité, gros sous et belles promesses

Chroniques
  • Campagne 2.0: le Vlaams Belang tire son épingle du jeu

    Jusqu’à présent, le moment le plus captivant de la campagne électorale en Flandre a été l’interruption par des activistes climatiques d’un débat électoral entre Guy Verhofstadt, député européen libéral, et Geert Bourgeois, tête de la liste européenne de la N-VA et actuel ministre-président de la Flandre. Ils ont lancé des confettis et des tracts sur les deux hommes politiques, et se sont jetés par terre dès que les agents de la sécurité ont essayé de les écarter du plateau. Après le lancement par la rédaction d’une séquence sur un thème tout à fait différent, les activistes ont été écartés et remis dans les mains de la police. Le débat put reprendre, mais le suspense avait disparu.

    L’insipidité de la campagne électorale en Flandre a, selon moi, plusieurs causes : la proximité des élections précédentes, en octobre dernier, pour le niveau communal, qui à ce moment-là était le premier scrutin depuis plus de quatre ans ; ou encore,...

    Lire la suite

  • Le double combat européen d’Emmanuel Macron

    En politique européenne, vaut-il mieux avoir raison seul, ou avoir un peu moins raison mais en coalisant des forces autour de soi pour faire progresser ses idées ? C’est la question que nous avons posée au président Emmanuel Macron, que beaucoup – y compris ce journal – jugeaient s’être enfermé ces derniers temps dans des positions notoirement minoritaires. Elles ont conféré une image de perdante à la France, particulièrement face à l’Allemagne d’Angela Merkel, sa partenaire que l’on dit beaucoup plus irritée par le président français...

    Lire la suite