Nadal gagne, mais abandonne un set à Barcelone: une première depuis 2015

@News
@News

Rafael Nadal (ATP 2/N.1) a dû s’employer pour aligner une seizième victoire de rang sur la terre battue de Barcelone. Triple tenant du titre et onze fois lauréat du tournoi catalan, le Majorquin a battu l’Argentin Leonardo Mayer (ATP 63) en trois manches, 6-7 (7), 6-4, 6-2, mercredi au 2e tour.

Sur un court qui porte son nom, Nadal a vu Mayer, lui aussi spécialiste sur terre, remporter le premier set au terme d’un jeu décisif disputé. C’est la première fois depuis 2015 que l’Espagnol concède une manche à Barcelone. En effet, il a aligné 15 victoires de suite sans perdre le moindre set lors de ses sacres en 2016, 2017 et 2018.

Sans pour autant atteindre son meilleur niveau, l’ogre de l’ocre a commis moins de fautes directes dans une 2e manche remportée 6-4 grâce à un rapide break. Grâce à une maestria quelque peu retrouvée dans le set décisif, notamment dans la diagonale revers, Nadal a conclu la rencontre après 2h49 de match.

En huitièmes de finale, le champion aux 17 levées du Grand Chelem défiera son compatriote David Ferrer (ATP 155), qui effectue sa tournée d’adieu avant de tirer sa révérence en mai à Madrid. Bénéficiaire d’une invitation, le vétéran espagnol de 37 ans a facilement battu en deux sets le Français Lucas Pouille (ATP 32/N.15), 6-3, 6-1.

La semaine dernière, Nadal a été battu en demi-finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, un autre tournoi qu’il a remporté 11 fois. L’homme aux 17 levées en Grand Chelem effectuait sur l’ocre monégasque son retour à la compétition après plus d’un mois absence à cause d’une blessure au genou droit.

David Goffin (ATP 22) était aussi engagé dans le tournoi espagnol doté de 2.609.135 euros. Exempté de premier tour, il s’est incliné dès son entrée en lice devant l’Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 51).

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS ELECTIONS DEFI MEETING

    Elections 2019: les coulisses de la campagne en 7 anecdotes

  2. © Pierre-Yves Thienpont.

    #MaPremièreCampagne: pourquoi j’adore voter

  3. Selon les dernières estimations, l’Europe des nations et des libertés, groupe auquel appartiennent notamment la Ligue de Salvini, le Rassemblement national de Le Pen, le FPÖ du déchu Strache, le Vlaams belang, les Allemands de l’AfD et le Parti pour la liberté de Wilders, obtiendrait 75 sièges sur les 751.

    Elections européennes: la droite radicale populiste va-t-elle dominer le scrutin européen?

Chroniques
  • «En entreprises»: le pluriel est-il de mise?

    « En » et « dans »

    «  Des formations zéro faute en entreprises  » titrait, le 8 avril dernier, votre quotidien favori dans sa version « papier ». S’ensuivirent les doléances d’une lectrice qui se disait très étonnée à la lecture de ce titre. Qu’est-ce qui a pu choquer dans la formule incriminée ? Le caractère trop ambitieux de l’objectif « zéro faute » ? Point du tout ! C’est la marque du pluriel au nom entreprises. Pourtant, ces formations ne sont pas destinées à une seule entreprise, mais à plusieurs ; elles seront dispensées dans les entreprises. Pour des formations zéro faute, un bref retour sur le couple en / dans les peut s’avérer utile.

    L’emploi de la préposition en pour introduire un complément de lieu est d’usage général en français : travailler en usine, croupir en prison, s’éclater en boîte, servir en salle, entrer en conclave. Dans ces expressions, il...

    Lire la suite

  • Avis aux partis: lundi, la campagne, c’est fini!

    Ce dimanche, la parole est aux électeurs. A ceux qui pensent que le vote ne sert à rien, ce rappel très utile : le soir des élections, ce sont les résultats que chaque parti scrutera avec angoisse. C’est la mathématique qui désigne les vainqueurs et qui prend une claque, au nord comme au sud du pays. Aucun jeu n’est fait et les votes exprimés peuvent bouleverser les cartes et rendre des alliances si pas impossibles, difficiles ou illégitimes. Il y a toujours des surprises les soirs d’élections, et ce sont les citoyens qui les...

    Lire la suite