Rififi entre Farah et Gebrselassie pour un vol subi par le premier à l’hôtel du second

@News
@News

Le Britannique a été victime d’un vol dans l’hôtel appartenant à Gebrselassie en Éthiopie, accusant l’Éthiopien de négligence. Celui-ci a répliqué en disant que Farah avait quitté l’hôtel sans payer, s’était montré irrespectueux et avait attaqué un autre athlète.

Mercredi avait lieu la conférence de presse en vue du marathon de Londres, où Sir Mo Farah défiera notamment l’Éthiopien Eliud Kipchoge, détenteur du record du monde. Farah est revenu sur un incident survenu durant son stage en Éthiopie, où il a logé dans un hôtel appartenant à Haile Gebrselassie. Le Britannique affirme que, le jour de son anniversaire, on lui a volé de l’argent dans quatre devises différentes, pour un montant de 2.895 euros, deux téléphones et une montre de valeur. Farah a fait savoir qu’il était « déçu de Gebrselassie, car il n’a rien fait à ce sujet. Je veux juste qu’il prenne ses responsabilités et récupérer mes affaires ». Farah a séjourné dans cet hôtel en compagnie de son partenaire d’entraînement belge Bashir Abdi, lui aussi au départ à Londres dimanche.

La réponse de Gebrselassie, via un communiqué de presse, n’a pas tardé. « Farah n’a pas utilisé nos casiers pour les plus grosses sommes », a expliqué l’Ethiopien. « De plus, nous nous sommes immédiatement adressés à la police, qui n’a rien pu trouver et a conclu l’enquête sans résultat. » Le double champion olympique (1996-2000) du 10.000m a à son tour accusé son client. « Farah a quitté l’hôtel sans payer, plusieurs collaborateurs de l’hôtel se sont plaints de son comportement irrespectueux et il y a même eu une plainte à la police car il a attaqué un athlète. »

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Quatre nouvelles plaintes ont été déposées contre les pratiques publicitaires en ligne de Google et de l’IAB (Internet Advertising Bureau).

    RGPD: la pub en temps réel sur le web est-elle illégale?

  2. Song Ji Won est l’une des deux candidates à jouer le concerto de Sibelius.

    Du côté des concertos du Reine Elisabeth: concerto pour violon en ré mineur de Jean Sibelius op. 47

  3. pions

    Jeu de l’oie: comment on forme (et déforme) des gouvernements après les élections

Chroniques
  • Les enjeux du tirage au sort de citoyens

    L’idée d’instituer des parlements de citoyens tirés au sort a gagné du terrain, au point d’être reprise à des degrés divers par la plupart des partis politiques. Des listes «citoyennes» en font même un élément central de leur programme, tandis que des intellectuels au départ réticents se disent à présent favorables à ce procédé. Les sondages d’opinion, eux, montrent que la population est plus hésitante, mais il est hors de doute que l’idée a le vent en poupe.

    Il importe d’autant plus d’en clarifier le sens. On présente généralement le tirage au sort comme un moyen d’impliquer les citoyens dans la vie démocratique, de leur permettre de participer davantage à la prise de décision, et on le range souvent du côté de la démocratie directe, comme une alternative à la démocratie représentative.

    ...

    Lire la suite

  • Personne ne devrait souhaiter une guerre avec l’Iran

    Des bruits de bottes dans le Golfe ? L’expression a presque trente ans et, pourtant, elle conserve plus que jamais sa pertinence. On dira pour le moment « guerre des mots » ou « guerre froide ». La dernière crise, due au zèle une fois encore intempestif de Donald Trump, concerne évidemment l’Iran des ayatollahs. Après des années d’âpres négociations, ce pays avait signé en 2015 un accord international sur le contrôle de ses activités...

    Lire la suite