Adam, il est temps de penser à EVA !

Les femmes et les hommes sont égaux, mais pas interchangeables. Et pourtant, les crash-tests ignorent toujours les différences anatomiques entre les sexes. Volvo veut changer la donne avec l’initiative E.V.A. (Equal Vehicles for All) Depuis plus de 40 ans, le constructeur partage ses données et lance un appel vibrant pour plus d’égalité.

Avec l’initiative E.V.A., Volvo plaide en faveur d’un même niveau de sécurité pour tous les passagers d’un véhicule, quels que soient leur âge et leur sexe. Et si cette idée nous semble normale, elle ne l’est pourtant pas… En effet, les mannequins utilisés lors de crash-tests ont été conçus sur base des mensurations d’un « homme moyen ». Plus un passager s’éloigne de ces mensurations, plus il court un risque d’être moins bien protégé lors d’une collision. Et les conséquences sont lourdes puisque, d’après les données de recherche de Volvo, les femmes présentent un risque plus élevé de blessures en cas d’accident de voiture. De nombreux dispositifs de sécurité ne sont pas conçus pour des personnes beaucoup plus grandes ou plus petites que le mannequin et ne tiennent pas compte de l’anatomie spécifique des femmes.

 

Une approche qui protège aussi les femmes

Depuis les années 1970, Volvo rassemble des données sur les mécanismes spécifiques qui provoquent des blessures lors d’accidents. Et depuis 1995, le constructeur effectue des tests sur des mannequins à l’apparence féminine. Sur base de ces données, Volvo élabore des lignes directrices qui sont ensuite appliquées aux nouveaux dispositifs de sécurité, comme le système WHIPS, introduit en 1998 – un modèle adapté de siège qui réduit fortement le risque de coup du lapin. Le système a fait ses preuves et les données ont révélé non seulement que l’approche de Volvo offrait une meilleure protection, mais aussi qu’elle gommait les différences entre hommes et femmes dans les statistiques d’accidents. En résumé, une conception qui tient compte des différences entre les passagers porte manifestement ses fruits.

 

 

E.V.A. est pour tout le monde

Volvo passe à présent à l’étape suivante. Avec E.V.A., le constructeur automobile ne se contente pas d’appeler ses concurrents à redoubler d’efforts pour assurer l’égalité de tous devant la sécurité, il partage aussi ses connaissances avec le reste du monde sur un site libre d’accès. La mine de données constituée en plus de 40 ans peut désormais être utilisée librement par les autres marques. Volvo croit en effet que la sécurité ne doit pas seulement profiter aux conducteurs de ses véhicules  mais que tout un chacun a droit à une sécurité maximale au volant. C’est pourquoi la marque scandinave partage depuis des années sa technologie de sécurité avec le reste de l’industrie, qu’il s’agisse de la ceinture de sécurité à trois points d’ancrage ou du système anti-angle mort. Un choix qu’elle maintiendra à l’avenir pour que le chemin vers l’égalité de tous face à la sécurité soit une réalité.

Découvrez les résultats de plus de 40 ans de recherche autour de la sécurité automobile par Volvo sur le site dédié.

La Une Le fil info Partager