Quand sauver des vies est plus important que le profit

Depuis sa création, Volvo considère que la sécurité est le fondement même de ses voitures et le fabricant suédois partage son savoir-faire de manière désintéressée avec d’autres constructeurs automobiles au profit du plus grand nombre.

La ceinture de sécurité moderne à trois points d’ancrage existe depuis soixante ans. Peu de gens se souviennent que cet équipement de sécurité universel est dû à l’ingéniosité de Volvo et d’un de ses ingénieurs, Nils Bohlin, véritable auteur de cette innovation. En 1959, les Suédois étaient à ce point convaincus de l’intérêt de leur invention qu’ils ont décidé de partager leurs connaissances sur cette ceinture avec d’autres constructeurs automobiles de manière à ce qu’eux aussi (ou plutôt leurs clients) puissent en profiter.

Une décision philanthropique étonnante dans un monde où la mise en commun de technologies est généralement motivée par des considérations commerciales. Le temps a donné raison à Volvo, puisque la ceinture de sécurité a entre-temps sauvé plus d’un million de vies, non seulement dans les Volvo, mais aussi dans les voitures de nombreuses autres marques.

 

Toujours faire plus pour la sécurité

Depuis, Volvo a inlassablement suivi cette voie. Ainsi, dès 1970, il s’est mis à collecter systématiquement des données d’accidents en se focalisant sur les mécanismes spécifiques qui causent des blessures. À partir de ces données, Volvo élabore des lignes directrices qui sont ensuite appliquées aux nouveaux dispositifs de sécurité, comme sur le système WHIPS, introduit en 1998 – un modèle adapté de siège qui réduit fortement le risque de coup du lapin. La liste ne s’arrête pas là, puisque des innovations telles que le siège enfant orienté vers l’arrière (1972), l’airbag latéral (1994) ou le système anti-angle mort (2004) ont toutes été conçues par des ingénieurs de Volvo. Qui plus est, elles ont elles aussi été partagées avec le reste du monde.

 

 

Prochaine étape : E.V.A.

Avec l’initiative E.V.A. qu’il vient de lancer, Volvo franchit une nouvelle étape dans le renforcement de la sécurité de tous les passagers, indépendamment du logo affiché sur le capot. L’E.V.A. (Equal Vehicles for All) réunit plus de 40 ans de données de recherche sur les causes de blessures en cas d’accident, de manière à permettre aux autres fabricants d’intégrer des dispositifs de sécurité efficaces dans leurs modèles. Volvo ne se contente pas de partager ces données sur un site accessible à tous, il incite aussi les autres marques à les utiliser. En effet, d’après des données de recherche de Volvo, les femmes et les hommes dont les mensurations s’éloignent des mannequins utilisés dans les crash-tests courent toujours un risque plus élevé en cas d’accident. Il reste encore beaucoup à faire avant de pouvoir parler d’égalité de tous devant la sécurité.

Découvrez les résultats de plus de 40 ans de recherche autour de la sécurité automobile par Volvo sur le site dédié.

La Une Le fil info Partager