Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles en croisade pour sa protection civile

Des contreparties promises pour la suppression de la caserne de Liedekerke, la base d’intervention d’urgence la plus proche de la capitale, se font toujours attendre. Le dialogue avec le fédéral reprend.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La réforme de la protection civile, menée sous l’égide de l’ex-ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA), n’a pas fini d’inquiéter les autorités bruxelloises. Selon elles, la réorganisation de ces unités d’intervention d’urgence, notamment formées pour réagir aux incidents dits CBRN-e (soit chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires), mettrait la capitale à nue en cas d’attaque à caractère terroriste ou de catastrophe nucléaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Bruxelles: des dérogations existent pour Good Move

En vigueur depuis le 16 août dernier, le nouveau schéma de circulation à Bruxelles comporte une batterie de mesures ayant pour objectif d’améliorer la qualité de vie. Mais ce nouveau plan ne fait pas l’unanimité.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs