Accueil Sports Football Football belge Standard

Antwerp - Standard: Laszlo Bölöni, entre crainte et respect

Laszlo Bölöni n’est pas un enfant de chœur. Mais sa méthode fonctionne à Anvers, comme elle avait donné des résultats pendant un an à Liège. A Sclessin, les méthodes du coach roumain avaient secoué...

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

9 juin 2008 – 10 février 2010. Un an et huit mois exactement : c’est le temps que Laszlo Bölöni aura tenu à la tête du Standard, gérant à l’époque avec succès l’héritage de Michel Preud’homme pour, mieux encore, le faire fructifier avec éclat sur la scène continentale, de Liverpool à Séville en passant par Londres et Athènes, dans la foulée d’un dixième titre de champion de Belgique. Avant que son vestiaire, usé par ses méthodes, ne se retourne contre lui, le contraignant à abandonner le navire. « Tout ce que j’ai obtenu dans la vie, c’est grâce au travail », martèle Bölöni lorsqu’on lui demande de détailler sa méthode. Qui fonctionne à merveille à l’Antwerp, où il boucle sa deuxième saison, ce qui ne lui est pas arrivé si souvent dans une carrière commencée en 1992 au centre de formation de Nancy. Mais comment fonctionne donc cet homme qui inspire à la fois crainte et respect tout en suscitant admiration et critiques ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs