Julian Alaphilippe: «Je rêve de Liège-Bastogne-Liège depuis longtemps»

Julian Alaphilippe: «Je rêve de Liège-Bastogne-Liège depuis longtemps»
Photo News

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) est prêt à tout donner pour s’imposer dimanche dans Liège-Bastogne-Liège. Le Français, vainqueur mercredi de la Flèche Wallonne, retrouvera sur sa route son dauphin de la Flèche, le Danois Jakob Fuglsang, qu’il pointe comme son principal adversaire.

« Les dés sont jetés », se plaisait à dire Julian Alaphilippe vendredi dans l’hôtel de son équipe à Lanaken. « Il faudra faire une belle course dimanche. Le changement de parcours me plaît beaucoup. Il y aura des attaques plus tôt. Liège est une course dont je rêve depuis longtemps. »

En cas de victoire, Alaphilippe marquerait l’histoire du cyclisme à double titre : il deviendrait le 8e coureur à réaliser le doublé Flèche Wallonne/Liège-Bastogne-Liège la même année et il rejoindrait Eddy Merckx, vainqueur en 1972 de Milan-Sanremo, où Alaphilippe s’est imposé cette année, et à Liège. « Je ne sais pas si ce genre de doublé est encore réalisable de nos jours », a indiqué le Français. « En même temps, je n’aurais jamais cru pouvoir gagner à Sanremo cette saison. Je suis prêt, en tout cas, à tout donner dimanche. Ce sera ma dernière course avant un bon break. »

La météo est annoncée peu glorieuse sur les routes de la 105e ’Doyenne’. Pluie, froid et vent seront au menu dominical. « J’avais beaucoup souffert du froid et de la neige en 2016 mais je pense que les choses ont évolué pour moi. Je peux m’adapter à plusieurs scénarios. Je pense que le vent aura un rôle important. S’il y a beaucoup de vent de face dans les longues lignes droites, ça freinera l’envie d’attaquer dans le peloton. La Roche-aux-Faucons, dernière difficulté à 15 kilomètres du but, sera un passage terrible pour tout le monde. Je n’ai peur de personne dans les bosses, mais je sais que Jakob Fuglsang sera présent. C’est un coureur qui sait me pousser dans mes limites. Il faudra être dans un très grand jour pour bien résister et j’espère que ce sera le cas pour moi. »

Pour le coureur français, la course de dimanche peut être ouverte. « Je pense qu’il y aura beaucoup de coureurs capables de s’imposer. Il y aura des équipes très fortes mais je sais qu’Astana est omniprésente depuis le début de saison et ils seront à nouveau difficiles à battre. Et Fuglsang, avec qui je suis souvent à la lutte depuis le début de saison, sera encore très dangereux dimanche. »

Philippe Gilbert, qui a fait l’impasse sur la Flèche Wallonne, intégrera le groupe Deceuninck-Quick Step pour Liège-Bastogne-Liège, deux semaines après sa victoire à Paris-Roubaix. « Je pense que personne n’a vraiment la pression dans notre équipe. Philippe Gilbert a gagné Paris-Roubaix, j’ai gagné Milan-Sanremo. Il y a bien d’autres équipes qui ont plus de pression que nous et qui doivent prendre l’initiative pour gagner. Nous aurons une équipe très forte, comme celle qui a presté à la Flèche Wallonne. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Il a remporté la Schwalbe Classic Adelaide ce dimanche. @News

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Caleb Ewan veut frapper d’entrée

  • @News

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Sam Bennett, la nouvelle attraction de Deceuninck

  • Les coureurs de Circus-Wanty-Gobert peaufinent leur condition à Alfas del Pi.

    Par Eric Clovio, Envoyé spécial à Alfas del Pi

    Route

    Pour Circus-Wanty Gobert, le printemps sera chaud

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. POLITICS GOVERNMENT KING RECEIVES INFORMERS

    Coalition fédérale: les informateurs au Palais ce lundi sans avancée

  2. Avec ses 215 millions d’hectares de forêt et 36 millions d’hectares de terres boisées, l’Europe (ici au Portugal, l’été passé) pourrait, disent certains, connaître aussi ses «
méga-feux
». © Reuters/Rafael Marchante

    Le réchauffement accroît les risques d’incendies aussi en Europe

  3. Douze pays étaient représentés pour chercher une issue pacifique à cette guerre : Russie, Egypte, Turquie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, Emirats arabes Unis, Congo, Qatar, Algérie, Italie et France ainsi que les deux belligérants libyens.

    Accord très fragile pour une paix durable en Libye

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite