Liege Airport: Skeyes condamné à 250.000 euros d’astreinte par heure d’interruption jusqu’à lundi

Le transport de chevaux est une des spécialités de l’aéroport de Liège.
Le transport de chevaux est une des spécialités de l’aéroport de Liège. - Photo News.

Face à l’annonce de nouvelles perturbations dans le trafic aérien nocturne de et vers l’aéroport de Liège, la société Lachs (société de services au sol) et la compagnie aérienne israélienne CAL (Cargo Airlines) ont lancé une procédure en référé contre l’entreprise publique de contrôle aérien, Skeyes.

Les deux sociétés demandaient que la justice belge donne injonction à Skeyes « d’assurer le service dont elle a le monopole, sous peine d’astreinte ». Elles ont obtenu gain de cause puisque le juge des référés a imposé vendredi soir à Skeyes d’assurer son service jusqu’à lundi, nuit comprise, sous peine d’une astreinte de 250.000 euros par heure d’interruption, apprenait « Le Soir ». Une action avait été introduite en extrême urgence par la société Liege Cargo Handling Services (Lachs) et la compagnie aérienne Cargo Airlines (CAL), toutes deux établies à l’aéroport de Liège.

L’information émane du porte-parole de Liège Airport et a été confirmée par la société Lachs, à Belga.

Une autre action en référé sera introduite mardi.

Les deux sociétés ont été informées par l’aéroport du risque de nouvelles perturbations du trafic durant les nuits de samedi et de dimanche. « Ces perturbations vont empêcher le transport de 50 chevaux de compétition de niveau mondial devant être acheminés vers le concours international de Shanghai. » Le transport de chevaux est une des spécialités de Lachs et de l’aéroport de Liège.

Notre dossier sur la grève de Skeyes

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous