Antwerp – Standard: «Les penaltys? Deux bonnes décisions», analyse Stéphane Bréda

@DR
@DR

L’Antwerp et le Standard ouvraient cette nouvelle journée de compétition. Un match décisif dans la course à la 3e place. Décryptage de l’arbitrage de cette rencontre avec notre consultant, Stéphane Bréda.

Penaly pour l’Antwerp à la 32e minute, après un accrochage de Kosanovic sur Baby : « L’arbitre se trouve à 15 mètres de la phase, soit exactement là où il doit être. L’attaquant de l’Antwerp est en avance sur son adversaire et n’a aucune raison valable de tomber à cet endroit. Sur les images, on voit l’Anversois être ralenti, mais on ne voit pas clairement le geste de Kosanovic. Ceci dit, je pense que M. Verboomen a bien fait de donner ce penalty. »

Penalty pour le Standard à la 49e minute, après une faute d’Arslanagic sur Emond : « C’est certain qu’il y a un contact fautif de la part du défenseur anversois. La question était juste de savoir si le ballon était encore dans la surface de jeu au moment de la faute. Si le cuire était hors du jeu, il n’y avait pas penalty. Mais, s’il était toujours bien en jeu, alors oui, il y a un bien penalty. C’est sans doute ce que l’arbitre a été vérifié à l’aide du VAR et il en a visiblement eu la preuve. »

Le match temporairement arrêté à la 72e minute de jeu : « On ne sait pas vraiment quelle était la nature de ces incidents et on ne sait pas si un appel micro a été effectué, mais, effectivement, l’arbitre avait le droit d’interrompre cette rencontre l’espace de dix minutes. L’idée était que les esprits se calment en tribunes, et il a jugé que 10 minutes était le temps nécessaire. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous