Division 1 de basket: Ostende, Anvers, Charleroi, le Brussels et Liège s’imposent

@News
@News

Les quatre premiers du classement, Ostende, Anvers, Charleroi et le Brussels, se sont tous imposés à domicile, vendredi, lors de la 29e journée de l’Euromillions Basket League. Liège, lanterne rouge, a décroché son sixième succès de la saison en s’imposant à Louvain.

Ostende n’a laissé aucune chance à Alost, battu 89-69. Après le premier quart, le champion en titre comptait déjà 10 points d’avance (27-17). Shevon Thompson (14 points), Vincent Kesteloot (13) et Braian Angola-Rodas (13) ont été les meilleurs marqueurs ostendais.

Anvers a dominé Mons 89-59. Les Anversois ont pris le large dès le premier quart-temps (22-9). Yoeri Schoepen a terminé avec 16 points au compteur pour les Giants.

Charleroi s’est joué de Malines 88-70. Alors que le score était de 41-34 à la pause, le Spirou s’est envolé dans le troisième quart (67-49). Matt Mobley (21 points), Dario Hunt (17) et Quincy Ford (16) ont été les principaux artisans du succès du Spirou.

La victoire du Brussels sur Limburg United a été plus longue à se dessiner : alors que le score était de parité à la pause (44-44), les visiteurs menaient d’une unité (62-63) à l’entame du dernier quart-temps. Porté par Damien Loubry, auteur de 17 points, dont 13 dans les dix dernières minutes, le Brussels a renversé la situation en fin de rencontre (88-81).

Liège s’est imposé 76-78 à Louvain dans le match entre les derniers du classement grâce notamment aux 25 points de Terrance Henry.

Au classement, Ostende et Anvers se partagent la première place avec 23 victoires chacun. Charleroi et le Brussels suivent avec 19 succès. Mons est cinquième (15 victoires), devant Limburg United (12), Alost (11), Malines (10), Louvain (7) et Liège (6).

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10650340-014 (1)

    Par Belga

    Basket

    Euro de basket: la Belgique s’impose une seconde fois à Bruxelles, 68-64 contre le Canada

  • TOPSHOT-SPO-BKN-BKO-2019-NBA-FINALS-GAME-SIX

    Par Julien Raspiller

    NBA

    Les Raptors de Toronto sacrés: la NBA a pris l’accent canadien

  • BASKET EUROMILLIONS LEAGUE PLAYOFFS FINALS OOSTENDE VS ANTWERP

    Par Stéphane Druart

    Euromillions League

    Basket: Ostende, un cœur de champion

 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Donald Trump lance sa campagne 2020

    Donald Trump lance sa campagne présidentielle 2020, sans changer un iota à la stratégie de 2016

  2. La Belgique a bien mal joué dans le dossier du F-35.

    F-35: l’industrie belge refuse d’être le dindon de la farce

  3. Alda Greoli
: « Aujourd’hui, la manière dont on demande aux artistes de prouver leur occupation n’est pas juste. »

    Alda Greoli boucle ses derniers dossiers: «Le statut d’artiste, enjeu majeur au… fédéral»

Chroniques
  • La crise du livre ne fait que commencer

    Ce mardi, Le Soir consacrait un long article à la baisse de la pratique de la lecture en Belgique. Nul doute que certaines déclarations de Benoît Dubois, qui représente les éditeurs belges francophones, vont être contestées. Le pessimisme est en effet mal vu dans le monde culturel, où l’on pratique l’optimisme de la volonté : si on lit moins de classiques, on lit davantage de littérature de genre ; si les romans reculent, la BD est en expansion ; si le livre papier se vend moins bien, la lecture sur écran explose, etc. En alignant des chiffres implacables et en glissant, au passage, que 35 % des enfants quittent l’école primaire sans comprendre ce qu’ils lisent, Benoît Dubois risque de se faire accuser de mépris ou d’élitisme.

    Je reviendrai à la question scolaire dans d’autres chroniques. Je voudrais simplement ajouter, ici, que Benoît Dubois me paraît bien optimiste quand il pronostique un nouveau recul de la lecture en raison des faibles compétences des...

    Lire la suite