Premier League: Liverpool donne une leçon à Huddersfield et reprend la tête (5-0, vidéo)

@News
@News

Dans son mano à mano pour le titre avec Manchester City, Liverpool (91 points) a pris deux unités d’avance sur les Citizens en tête du classement en s’imposant vendredi soir à domicile 5-0 face à la lanterne rouge Huddersfield, où Isaac Mbenza a joué 87 minutes, en ouverture de la trente-sixième journée de Premier League. Les Reds doivent désormais espérer un faux pas des coéquipiers de Kevin De Bruyne et Vincent Kompany dimanche à Burnley (15h05) pour aborder les deux dernières rencontres décisives en position de leader.

Liverpool, avec Simon Mignolet et Divock Origi sur le banc, a rapidement pris l’avantage en ouvrant le score après moins d’une minute de jeu via Keita. Mane (23e) doublait ensuite la marque face à une équipe d’Huddersfield, déjà reléguée et privée de Laurent Depoitre pour une blessure au pied. Salah (45e+1, 83e) et Mane (66e) alourdissaient ensuite le score en faveur de Liverpool.

Liverpool prend la tête du championnat avec 91 points en attendant la rencontre de Manchester City dimanche à Burnley. Huddersfield (14 points) enchaîne une huitième défaite consécutive et terminera la saison à la dernière place.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le carnaval d’Alost suscite à nouveau la polémique.

    Carnaval d’Alost: le gouvernement israélien entre dans la polémique

  2. «
Le racisme est un poison, la haine est un poison. Et ce poison existe dans notre société
», a déploré la chancelière Angela Merkel, jeudi matin à Berlin.

    Double fusillade en Allemagne: un terrorisme qui vise la guerre civile

  3. Air connu
: «
La norme sociale est défaillante en Belgique. Les conducteurs ont trop tendance à se vanter de rouler vite. L’image de la vitesse au volant est trop positive
».

    Le Belge est toujours addict à la vitesse

La chronique
  • Parce que le racisme tue…

    A ceux qui se demanderaient pourquoi développer des plans de lutte contre le racisme, pourquoi réguler les propos haineux, pourquoi s’indigner, condamner et aussi poursuivre ceux qui stigmatisent l’autre, le traitent comme un inférieur, à ceux qui s’étonnent qu’on ne trouve pas drôles les saluts nazis ou les caricatures antisémites fussent-ils servis en plat de résistance dans un restaurant ou sur un char dans un cortège, l’Allemagne apporte, hélas à nouveau,...

    Lire la suite