Elections en RDC: Lamuka réaffirme son unité et devient une «plate-forme politique»

Six leaders de l’opposition congolaise, dont celui qui se considère comme le véritable vainqueur de l’élection présidentielle du 30 décembre, Martin Fayulu Madidi, ont réaffirmé samedi à Braine-l’Alleud leur « unité » et ont annoncé la transformation de la coalition électorale Lamuka en « plate-forme politique », avec une présidence tournante pour une durée de trois mois.

La première présidence sera assurée par l’ex-gouverneur de l’ancienne province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, qui fut allié de l’ancien président Joseph Kabila avant de passer en 2015 à l’opposition avec d’autres responsables du camp présidentiel.

Lamuka, qui avait soutenu la candidature de Fayulu à la présidentielle, va se doter d’une « charte » transformant la coalition en « plate-forme politique », a précisé l’un de ces six dirigeants, Freddy Matungulu, en lisant une déclaration conjointe lors d’une conférence de presse clôturant une réunion de deux jours.

Ils ont également décidé d’instaurer une présidence tournante de leur plate-forme d’une durée de trois mois qui sera assurée par « un coordonnateur du praesidium » avec, dans l’ordre de succession, Katumbi, Matungulu, Bemba, Muzito, Mbusa et enfin Fayulu.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous