Accueil La Une

«Fritland» au Théâtre de Poche: le récit de Zenel Laci fond dans la bouche

Avec une sincérité croustillante, l’ancien fritier déballe sa vie comme on dore une bintje : sans chichis mais avec feu.

Jusqu’au 18 mai au Théâtre de Poche (Bruxelles).

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Shéhérazade est un homme et nous l’avons rencontré. Oubliez la fille de vizir d’un conte persan : Shéhérazade est fils de fritier d’un conte albanais. Chaque jour, à la nuit tombée, Zenel Laci ensorcelle le public avec ses histoires. Si l’opération ne dure pas toute une nuit mais une bonne heure, tout le monde en redemande. A tel point qu’à la fin de la représentation, quand le conteur enfile son tablier pour servir non plus des tranches de récits mais des cornets de frites sur la terrasse, les spectateurs s’agglutinent autour de ses fourneaux pour écouter la suite de ses aventures. Et c’est reparti pour trois-quarts d’heure de fables savoureuses.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en La Une

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs