Le soleil ne fait que passer: les prévisions météo, région par région

© Le Soir
© Le Soir

À partir de jeudi, les températures vont chuter progressivement jusqu’à des maxima compris entre 5º et 10º sous un vent bien présent de nord-nord-ouest, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Le ciel sera nuageux, accompagné de pluie.

Du brouillard ce lundi matin et ensuite du soleil : les prévisions météo région par région

Lundi après-midi, le temps sera assez ensoleillé même si davantage de cumulus se formeront dans les terres au fil des heures, précise l’IRM. Les maxima oscilleront entre 12º et 17º, sous un vent faible à modéré de secteur nord. En fin de journée, le ciel deviendra partiellement nuageux.

Nos prévisions météo région par région

Mardi, le temps restera sec, le ciel alternant tout de même entre nuages et éclaircies. Les maxima varieront entre 12º à la mer et 17º ou 18º en Campine.

La journée du 1er mai débutera avec des brumes et brouillards dans la plupart des régions, puis des cumulus alterneront avec quelques petites éclaircies mais le temps restera sec. Les maxima seront voisins de 16º dans le centre du pays.

Chute des températures, coup de tonnerre et grésil

Jeudi, le ciel sera d’abord très nuageux avec de la pluie. Il fera plus frais avec des maxima autour de 14 degrés dans le centre. Vendredi, le ciel sera souvent nuageux avec quelques averses, surtout au sud du sillon Sambre et Meuse. Le temps deviendra encore plus frais avec des maxima ne dépassant plus les 11 degrés dans le centre.

Samedi, nous connaîtrons un temps variable avec de temps à autre une éclaircie mais aussi souvent des périodes nuageuses avec régulièrement quelques averses intenses. Elles seront localement accompagnées d’un coup de tonnerre et de grésil. Il fera frais avec des maxima compris entre 5 et 10 degrés.

Dimanche, le ciel sera partiellement nuageux avec localement encore une averse. Maxima autour de 12 degrés dans le centre.

Sur le même sujet
Météo
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Capture

    Sortie du tome 6 de la saga «Millénium»: le retour gagnant de Lisbeth Salander

  2. Les textes de Jean-Jacques Goldman parlent le langage du cœur et de la simplicité, de la vie de tout un chacun, de l’histoire comme de la migration, avec le plus beau des humanismes.

    Jean-Jacques Goldman ne marche plus seul: il est enfin disponible en streaming

  3. Michaël Pachen et sa grande expérience radiophonique prennent la relève de Quoi de neuf, de 16 à 18h du lundi au vendredi.

    Michaël Pachen, de Bel RTL à VivaCité: «Au départ je voulais lever le pied»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • Commissaire européen: la Belgique atteint des sommets de désinvolture

    Vous pensiez former un gouvernement ? Travailler pour une ONG ou faire des chroniques sur une chaîne d’info en continu ? Pas grave, postulez comme commissaire européen. Pour être désigné, vous devrez attendre que le Stratego politique désigne l’heureux(se) élu(e).

    Désormais, quand la Belgique désigne son candidat commissaire, elle ne propose pas de vision à la nouvelle présidente de la Commission, elle n’a pas de visée sur le poste via lequel elle voudrait influencer la politique de «...

    Lire la suite