Légaliser le cannabis? Le PS veut autoriser et réglementer la production et la consommation

Elio Di Rupo © Belga
Elio Di Rupo © Belga

Le Soir a dévoilé une étude réalisée par le Groupe du Vendredi. Ce jeune think tank, soutenu par la Fondation Roi Baudouin, s’est penché sur l’impact qu’aurait un changement de politique sur les finances publiques. : légaliser le cannabis pourrait rapporter 144 millions d’euros à l’État.

Les scientifiques ont étudié les conséquences pour les finances publiques belges de trois scénarios de légalisation : une dépénalisation simple, une gestion contrôlée par l’État et un marché concurrentiel. En prenant en compte les effets sur les coûts de la justice, de la santé publique, les nouvelles recettes fiscales… les auteurs en arrivent à la conclusion que les trois scénarios de dépénalisation rapporteraient de l’argent à l’État. Et c’est le scénario d’une gestion par l’État qui dégagerait la marge la plus élevée : 144 millions d’euros.

Faut-il légaliser le cannabis ?

Dans les faits, la proposition figure dans les cartons de la plupart des organisations jeunes des partis belges, Elio Di Rupo l’a mise en avant récemment pour le PS, mais la mesure est loin de faire l’unanimité au sein de la classe politique et de la société belge.

Dans un tweet, le PS a d’ailleurs rappelé ce lundi qu’il veut autoriser et réglementer la production et la consommation personnelle de cannabis.

Légaliser le cannabis peut rapporter jusqu’à 144 millions à l’État

Le Colorado, labo de la légalisation du cannabis

Quand la beuh fait le buzz sur les marchés

Le cannabis aux Pays-Bas, voyage en «absurweed»

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Mais je pense qu’on sort de certains livres différents de ce qu’on était en y entrant.
»

    Boris Cyrulnik au «Soir»: «Rien n’est plus vrai que la fiction»

  2. d-20171010-3HCC2E_high

    Le «Salvator Mundi», victime de la «course à l’armement artistique»?

  3. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite