Accueil Société

37,2° le matin: des apps de suivi de la grossesse peu fiables

Certaines applications de suivi des cycles menstruels et de la grossesse revendent les données à des tiers.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Votre vagin a été numérisé, tout comme vos ovaires et vos règles », avertit Arwa Mahdawi, dans un billet hebdomadaire, publié le 13 avril par le Guardian. Dans le viseur de la chroniqueuse féministe, ces applications pratiques – parfois trop bon marché pour être honnêtes –, qui se proposent de suivre le cycle menstruel pour mieux planifier une grossesse. Des données intimes récoltées du plein gré de l’utilisatrice, qui vont de la régularité des règles aux douleurs et variations de l’humeur qui y sont liées, en passant par la fréquence des rapports sexuels.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs