Accueil Société

Suspicion de viol à Schaerbeek: «Une réaction excessive liée aux stigmates de l’affaire Dutroux»

Le psychologue des émotions Bernard Rimé analyse les débordements survenus à Schaerbeek suite à l’annonce erronée du viol d’une fillette de 4 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Psychologue des émotions à l’UCL, Bernard Rimé est convaincu que la réaction virulente de la population de Schaerbeek suite à l’annonce, rapidement démentie, d’un viol sur une petite fille de quatre ans qui était revenue de l’école communale n°1 de la commune est liée au traumatisme de l’affaire Dutroux.

L’école fermée pour le reste de la semaine

A quoi attribuez-vous l’accès de violence survenu aux abords de l’école ce mardi après-midi ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Linard André, mercredi 1 mai 2019, 19:24

    « Ces faits sont faux parce qu’ils contredisent mon opinion. » L’aspect culturel, ici, ne réside pas dans l’origine des manifestants mais dans une caractéristique de l’époque qui touche toutes les origines : ce n’est plus la réalité des faits qui compte mais les convictions, colportées même sans preuve par les réseaux sociaux. Typique, cette dame qui réagit à la télé aux conclusions de l’enquête en disant : « je ne les crois pas ». Il n’y a aucun indice connu de violence sexuellel mais sa conviction est faite et elle ne croira que ceux qui diront ce qu’elle veut entendre. Ainsi, plus rien n’est vrai sauf ce que je crois vrai. La conviction de tout un chacun vaut plus que l’expertise d’un médecin par exemple. Merci les réseaux sociaux !

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, mercredi 1 mai 2019, 14:50

    La multiculturalité est un enrichissement, dit-on. MAIS, on ne dit pas pour qui ?? On peut présumer qu'aucun de ces jeunes manifestants ne travaillent...

  • Posté par Verkaeren Paul, mercredi 1 mai 2019, 11:18

    est-ce-que professeur en psychologie est équivalent à professeur en connerie, ou bien lui et le Soir se cachent-t-ils la vue ?

  • Posté par Bernard Jean-pierre, mercredi 1 mai 2019, 11:02

    Et la ministre de la culture voudrait que nos enfants partagent cette vision de l'état de droit avec de telles mentalités ! Peut-être peut-on penser (la saison du Père Noël ce n'est pas maintenant !!!) qu'avec nos enfants et petits-enfants "ascenseurs sociaux" on pourrait changer ces mentalités ??? Au fur et à mesure que le temps passe , on attend de voir ! Autre considération: on en a déjà accueilli beaucoup, il faudrait encore en accueillir plus. C'est cela la multiculturalité qui (aux dires de certains !) est un enrichissement ??? Il y a bientôt des élections, la voix de chaque belge (= ceux qui peuvent voter) compte !

  • Posté par Lange Daniel, mercredi 1 mai 2019, 9:55

    Cet interview est complètement déconnecté de la réalité culturelle de cette affaire. Le politiquement correcte déforme la réalité à un point ridicule à ce stade. Cette réaction est le reflet d'une culture complètement différente de la nôtre et n'a rien à voir avec l'affaire Dutroux personnage dont la plupart ignorent même l'existence. Je ne porte ici aucun jugement de valeur, c'est juste différent.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs